33e PRIMO CUP – Trophée Credit Suisse

2-5 février 2017 : Star, Smeralda 888, Melges 20, J70 et M32

 

Clap de fin pour la centaine d’équipages internationaux venu participer à cette 33e Primo Cup – Trophée Credit Suisse. Les 400 marins représentant 16 nations et répartis sur cinq séries, n’ont pas été déçus du voyage avec trois jours de régates intensives. Si la pluie a tenté de jouer les prolongations sur le plan d’eau, elle n’a en aucun cas refroidi les coureurs, ravis d’avoir été au cœur de l’action. Une réelle satisfaction pour Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Yacht Club de Monaco « c’est toujours un plaisir de voir autant de marins confirmés ou amateurs venir naviguer en Principauté. C’est un excellent plateau qui était présent, nous avons eu des conditions idéales tous les jours et je me félicite du succès de l’évènement ». La régate, qui récompense depuis près de trente ans l’ensemble des marins en équipement de la ligne Advanced Technology de SLAM, n’a décidément pas pris une ride.

 

 

J/70 (50 inscrits) : sur un air de samba

Des départs propres, des enroulements de bouées maîtrisés, un contrôle inégalable des bords de portant et un sourire jusqu’aux oreilles à chaque arrivée… les Brésiliens de Mandachuva se sont littéralement régalés lors de cette Primo Cup -Trophée Credit Suisse « c’était vraiment une très belle régate. Le niveau était élevé et rien n’était joué d’avance » a réagi le barreur Mario Soerensen Garcia. L’équipage a scotché tous les concurrents à chaque bord de vent arrière, gardant le bateau à plat et s’offrant de belles sessions de surf dans les vagues. En remportant, sans exception, toutes les manches courues, ils n’ont laissé aucune chance au français Adrien Follin (Give me Five) deuxième au classement général à plus de 9 points. Le local de l’étape, Ludovico Fassitelli (Junda Banca del Sempione), vice-champion d’Europe et sociétaire du Yacht Club de Monaco, a quant à lui opéré une superbe remontée tout au long de ces trois jours de course. En restant au contact des meilleurs, il a pu s’emparer ce soir de la troisième place du podium. Rappelons que la flotte participait ici au 4e et avant dernier acte des Monaco Sportsboat Winter Series dont la grande finale se tiendra à Monaco du 3 au 5 mars.

 

 

 

Melges 20 (16 inscrits) : une victoire sur le fil du rasoir

Le suspense était à son comble parmi le trio de tête en Melges 20. Jusqu’à la dernière manche, le napolitain Achille Onorato (Mascalzone Latino) ne pouvait prédire sa victoire tant la pugnacité de Matteo Marenghi Vaselli (Raya) du Yacht Club de Monaco était aiguisée. Ils terminent ainsi au même nombre de points suivis de très près par le président de l’International Melges 20 Class Association, Manfredi Vianini Tolomei (Maolca).

 

 

M32 (5 inscrits) : les sudistes victorieux

Les Suédois de Flux Team barré par Johnie Berntsson ont repris du poil de la bête en ce dernier jour de régate et sont repassés devant Italia Sailing Team de Riccardo Simoneschi. Ils remportent donc cette épreuve au terme de neuf manches. Après une lutte acharnée face au monégasque Guido Miani (Team Neverland), Patrik Sturesson (Cape Crow Vikings) décroche avec trois points d’avance la 3e place de cette 33e Primo Cup -Trophée Credit Suisse, qui accueillait pour la première fois ces catamarans tout en carbone très spectaculaires.

 

 

Star (17 inscrits) : la classe à l’italienne

Les journées se succèdent et se ressemblent chez les staristes puisque Roberto Benamati, champion du monde 1991 a su garder intact sa maîtrise du support. L’Italien a exprimé tout son talent au fil des manches, prouvant qu’il restait le patron dans la brise. Le suédois Tom Lofstedt avait encore quelques ressources pour cette dernière journée et termine deuxième de la série, suivi de l’allemand Reinhard Shmidt. L’évènement constituait également la deuxième étape du circuit hivernal européen de cette classe, anciennement olympique. Saluons la 5e place du monégasque Filippo Orlando qui a su rivaliser avec les équipages très expérimentés, en démontre sa manche de 3e.

 

 

Smeralda 888 (8 inscrits) : les gentlemen ne se sont pas fait de cadeau

Trêve de politesse chez les gentlemen en Smeralda 888, seul support à devoir être barré par son armateur. Valter Pizzoli, propriétaire de Ange Transparent, accompagné de Beppe Zaoli, repart victorieux de ce cru 2017 remportant, avec l’art et la manière, cinq des sept manches courues. Il est suivi de Timofey Sukhotin (Beda), un habitué du rendez-vous puis de Vamos Mi Amor de Charles de Bourbon des Deux-Siciles, associé à Frédéric Bourguet Maurice.

 

Prochaine édition de la Primo Cup -Trophée Credit Suisse du 1-4 février & 8-11 février 2018

 

Résultats >>

 

Photos >>

33e PRIMO CUP – Trophée Credit Suisse

2-5 février 2017 : Star, Smeralda 888, Melges 20, J70 et M32

 

Clap de fin pour la centaine d’équipages internationaux venu participer à cette 33e Primo Cup – Trophée Credit Suisse. Les 400 marins représentant 16 nations et répartis sur cinq séries, n’ont pas été déçus du voyage avec trois jours de régates intensives. Si la pluie a tenté de jouer les prolongations sur le plan d’eau, elle n’a en aucun cas refroidi les coureurs, ravis d’avoir été au cœur de l’action. Une réelle satisfaction pour Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Yacht Club de Monaco « c’est toujours un plaisir de voir autant de marins confirmés ou amateurs venir naviguer en Principauté. C’est un excellent plateau qui était présent, nous avons eu des conditions idéales tous les jours et je me félicite du succès de l’évènement ». La régate, qui récompense depuis près de trente ans l’ensemble des marins en équipement de la ligne Advanced Technology de SLAM, n’a décidément pas pris une ride.

 

 

J/70 (50 inscrits) : sur un air de samba

Des départs propres, des enroulements de bouées maîtrisés, un contrôle inégalable des bords de portant et un sourire jusqu’aux oreilles à chaque arrivée… les Brésiliens de Mandachuva se sont littéralement régalés lors de cette Primo Cup -Trophée Credit Suisse « c’était vraiment une très belle régate. Le niveau était élevé et rien n’était joué d’avance » a réagi le barreur Mario Soerensen Garcia. L’équipage a scotché tous les concurrents à chaque bord de vent arrière, gardant le bateau à plat et s’offrant de belles sessions de surf dans les vagues. En remportant, sans exception, toutes les manches courues, ils n’ont laissé aucune chance au français Adrien Follin (Give me Five) deuxième au classement général à plus de 9 points. Le local de l’étape, Ludovico Fassitelli (Junda Banca del Sempione), vice-champion d’Europe et sociétaire du Yacht Club de Monaco, a quant à lui opéré une superbe remontée tout au long de ces trois jours de course. En restant au contact des meilleurs, il a pu s’emparer ce soir de la troisième place du podium. Rappelons que la flotte participait ici au 4e et avant dernier acte des Monaco Sportsboat Winter Series dont la grande finale se tiendra à Monaco du 3 au 5 mars.

 

 

 

Melges 20 (16 inscrits) : une victoire sur le fil du rasoir

Le suspense était à son comble parmi le trio de tête en Melges 20. Jusqu’à la dernière manche, le napolitain Achille Onorato (Mascalzone Latino) ne pouvait prédire sa victoire tant la pugnacité de Matteo Marenghi Vaselli (Raya) du Yacht Club de Monaco était aiguisée. Ils terminent ainsi au même nombre de points suivis de très près par le président de l’International Melges 20 Class Association, Manfredi Vianini Tolomei (Maolca).

 

 

M32 (5 inscrits) : les sudistes victorieux

Les Suédois de Flux Team barré par Johnie Berntsson ont repris du poil de la bête en ce dernier jour de régate et sont repassés devant Italia Sailing Team de Riccardo Simoneschi. Ils remportent donc cette épreuve au terme de neuf manches. Après une lutte acharnée face au monégasque Guido Miani (Team Neverland), Patrik Sturesson (Cape Crow Vikings) décroche avec trois points d’avance la 3e place de cette 33e Primo Cup -Trophée Credit Suisse, qui accueillait pour la première fois ces catamarans tout en carbone très spectaculaires.

 

 

Star (17 inscrits) : la classe à l’italienne

Les journées se succèdent et se ressemblent chez les staristes puisque Roberto Benamati, champion du monde 1991 a su garder intact sa maîtrise du support. L’Italien a exprimé tout son talent au fil des manches, prouvant qu’il restait le patron dans la brise. Le suédois Tom Lofstedt avait encore quelques ressources pour cette dernière journée et termine deuxième de la série, suivi de l’allemand Reinhard Shmidt. L’évènement constituait également la deuxième étape du circuit hivernal européen de cette classe, anciennement olympique. Saluons la 5e place du monégasque Filippo Orlando qui a su rivaliser avec les équipages très expérimentés, en démontre sa manche de 3e.

 

 

Smeralda 888 (8 inscrits) : les gentlemen ne se sont pas fait de cadeau

Trêve de politesse chez les gentlemen en Smeralda 888, seul support à devoir être barré par son armateur. Valter Pizzoli, propriétaire de Ange Transparent, accompagné de Beppe Zaoli, repart victorieux de ce cru 2017 remportant, avec l’art et la manière, cinq des sept manches courues. Il est suivi de Timofey Sukhotin (Beda), un habitué du rendez-vous puis de Vamos Mi Amor de Charles de Bourbon des Deux-Siciles, associé à Frédéric Bourguet Maurice.

 

Prochaine édition de la Primo Cup -Trophée Credit Suisse du 1-4 février & 8-11 février 2018

 

Résultats >>

 

Photos >>