J/70 : Insaisissable Simon Bertheau
9 avril 2017
Logan Viciana en route pour le mondial
18 avril 2017

M32 : Guido Miani, l’œil de l’expert

M32 Series Mediterranean : Acte 1

 

En organisant pour la première fois deux régates inédites en Principauté, le Y.C.M. régale doublement les amateurs de voile de haut-niveau et donne le tempo d’une saison qui s’annonce rythmée. Avec six M32 présents au « Grand Opening », premier des cinq actes qui composent le circuit méditerranéen de la série et huit équipages de J/70, venus disputer cette étape de l’European Match Race Tour, c’est une cinquantaine de régatiers de sept nationalités qui a animé la baie monégasque et les pontons de la YCM Marina.

 

 

C’est en fin connaisseur de son plan d’eau que Guido Miani s’est glissé dans le costume de leader dès l’entame de régate, plaçant l’intégralité de la flotte dans son rétroviseur du premier au dernier jour de course. Le sociétaire du Y.C.M. a fait preuve d’une régularité sans fausse note, critère fondamental pour décrocher cette victoire finale, à l’issue des 8 manches courues. « Le cadre se prête à merveille. On navigue devant les plages du Larvotto tout en se procurant de superbes sensations, c’est fantastique » a conclu le désormais numéro 1 du circuit méditerranéen.

A 9 points de la formation monégasque, l’équipage de Vikings s’empare de la deuxième place non sans mal, constamment menacé par les Italiens de Vitamine Veloce, qui eux terminent 3e. Si les nordistes ont eu des sueurs froides pendant cette régate baignée d’un soleil estival, les Suisses de Section16 ont vécu le pire scénario, dégringolant de la 2e à la 4e place.

 

Résultats >>

 

M32 Series Mediterranean : Acte 1

 

En organisant pour la première fois deux régates inédites en Principauté, le Y.C.M. régale doublement les amateurs de voile de haut-niveau et donne le tempo d’une saison qui s’annonce rythmée. Avec six M32 présents au « Grand Opening », premier des cinq actes qui composent le circuit méditerranéen de la série et huit équipages de J/70, venus disputer cette étape de l’European Match Race Tour, c’est une cinquantaine de régatiers de sept nationalités qui a animé la baie monégasque et les pontons de la YCM Marina.

 

 

C’est en fin connaisseur de son plan d’eau que Guido Miani s’est glissé dans le costume de leader dès l’entame de régate, plaçant l’intégralité de la flotte dans son rétroviseur du premier au dernier jour de course. Le sociétaire du Y.C.M. a fait preuve d’une régularité sans fausse note, critère fondamental pour décrocher cette victoire finale, à l’issue des 8 manches courues. « Le cadre se prête à merveille. On navigue devant les plages du Larvotto tout en se procurant de superbes sensations, c’est fantastique » a conclu le désormais numéro 1 du circuit méditerranéen.

A 9 points de la formation monégasque, l’équipage de Vikings s’empare de la deuxième place non sans mal, constamment menacé par les Italiens de Vitamine Veloce, qui eux terminent 3e. Si les nordistes ont eu des sueurs froides pendant cette régate baignée d’un soleil estival, les Suisses de Section16 ont vécu le pire scénario, dégringolant de la 2e à la 4e place.

 

Résultats >>