PRIMO CUP – TROPHEE CREDIT SUISSE

 

Clap de fin pour les 75 équipages internationaux venus participer à la 32e Primo Cup – Trophée Credit Suisse. Aux côtés des 22 IRC, les séries monotypes (Smeralda 888, Surprise, Star, SB20) conviées à ce premier volet ont bénéficié d’un programme chargé, avec pas moins de six manches courues sur les trois jours de régate.

« C’est chaque fois un beau rendez-vous. La Primo nous permet de se retrouver en début de saison. Ca lance les hostilités dans une bonne ambiance » a commenté le Suisse Etienne David, vainqueur en Surprise, à l’issue de la remise des prix dotée en vêtements SLAM, et qui offre à l’ensemble des marins des trois premiers équipages un équipement de la ligne Advanced Technology.

Pour le dernier jour de course, une seule manche a suffi. Et pas des moindres : avec 15 nœuds d’Est établis et une houle prononcée sur l’ensemble des parcours, le spectacle a été assuré. Ce n’est pas les principaux intéressés qui vont diront le contraire.

Une seule ligne de conduite : ne pas relâcher l’attention car une erreur peut coûter cher, très cher même. A l’instar des Suisses d’Olympic en Surprise qui, un peu trop audacieux sur un enroulement de bouée, ont vu leur espoir de podium s’envoler. Avec des passages de marques épiques, et des bords de portant rapides et techniques, les plus réguliers ont de nouveau mis tout le monde d’accord. Il s’agissait aujourd’hui de marquer les adversaires, les contrôler jusqu’à la ligne d’arrivée afin d’assurer les arrières.

 

Surprise (16 inscrits) : Une suprématie suisse de courte durée

On croyait les Suisses indétrônables trustant depuis deux jours les trois premières places du podium. C’était sans compter sur le champion de France en titre, Mark Howell-Jones (Indigo), qui remporte la dernière manche et décroche ainsi la deuxième place du classement final. Le podium ne sera donc pas 100% helvétique. Mais que l’on se rassure, c’est bien le Suisse Etienne David (Mirabeau 1) qui remporte cette 32e Primo Cup – Trophée Credit Suisse, alors que son compatriote Nicolas Groux (Cer Genève Aéroport) termine troisième.

ZZZD-PrimoCup15cb_06940@Carlo Borlenghi

 

SB20 (15 inscrits) : l’art de la « gnaque »

Ed Russo (Black Magic), président de la classe, a tout tenté pour garder sa position de leader au fil des manches. Il finira second derrière le tenace John Pollard (Xcellent), vainqueur l’an de la Primo Cup. Celui qui n’était encore qu’en sixième position vendredi, n’a pas arrêté de grignoter des places tout au long de la compétition pour monter sur la plus haute marche du podium. C’est ce que l’on appelle avoir la « gnaque » pour moteur. Une ambition qui a donc fini par payer. Le trio de tête se conjugue à l’international puisque l’Italien Carlo Brenco (Un’Altra Claudia) complète le tableau.

« 1 de 13 »

 

Star (14 inscrits) : Même joueur joue encore

Les journées se succèdent et se ressemblent chez les staristes où l’Allemand Philipp Rotermund  remporte la régate. Une victoire courue d’avance pour l’équipage germanique qui a maitrisé de bout en bout les épreuves pour finir un point devant le Suisse Christian Nehamman extrêmement constant lui aussi. Le Français Jean-Gabriel Charton (Junior) termine troisième à 10 points du vainqueur.

ZZZZZMD-PrimoCup15cb_06920@Carlo Borlenghi

 

Smeralda 888 (9 inscrits) : une victoire haut la main

L’expérience de Guido Miani (Botta Dritta) a parlé. Sur cette 32e édition de Primo Cup, le sociétaire du Yacht Club de Monaco remporte la mise avec l’art et la manière. Ce ne sont pas moins de neuf points d’avance qui le séparent de Roberto Tamburelli (Forrest Gump) suivi de Timofey Sukhotin (Podeba).

 

ZZZZZMD-PrimoCup15cb_06989@Carlo Borlenghi

 

IRC classes 1 à 4 (22 inscrits) : le show a été assuré

Des envois de spi impressionnants, des équipages à l’unisson, des surfs interminables au vent arrière, les IRC 1 à 4 ont eu des conditions de rêve pour boucler ce rendez-vous hivernal. Cette dernière manche, sportive et technique, n’a rien changé aux résultats finaux. Ainsi Vadim Yakimenko (Amber Miles) se hisse en tête des IRC 1-2, suivi de Orel Kalomeni (Arcora) et Jean-Jacques Chaubard (Team Vision Future). Chez les IRC 3-4, c’est toujours le britannique Andrew Jones (Fox in Sox) qui arrive en tête, devant Rocco Giorgini (Revelation 3) et Jean-Claude Bertrand (Tchin Tchin).

 

ZZZZMD-PrimoCup15cb_06896@Carlo Borlenghi

 

ZZZZMD-PrimoCup15cb_06864@Carlo Borlenghi

Suite des régates dès le vendredi 12 février avec le deuxième volet de la Primo Cup – Trophée Credit Suisse, qui accueillera deux flottes très compactes. Quarante-trois J/70 et trente Melges 20 ont d’ores et déjà confirmé leur inscription. Ce sera également l’occasion de découvrir en compétition les Diam 24od, trimarans spectaculaires et bateaux officiels du Tour de France à la Voile depuis 2015, qui régateront pour la première fois en Principauté.

 

> Informations, inscriptions et résultats

 

ZZZZZMD-PrimoCup15cb_06805@Carlo Borlenghi