Les nouvelles propulsions du Yachting dévoilées et testées à Monaco
5 avril 2019
Un rêve américain
3 mai 2019

12 chefs de super-yachts sur le pont pour une épreuve d’exception!

Dans le cadre de son centre de formation “La Belle Classe Academy”, dédié aux professionnels de la Grande Plaisance, le Yacht Club de Monaco s’est associé pour la deuxième année consécutive à bluewater afin d’organiser un concours culinaire. Présidé par le chef étoilé Jacques Maximin, le jury était composé de chefs d’exception tels que Virginie Basselot, meilleur ouvrier de France 2015, 1 étoile au Michelin pour le Saint James à Paris, Marcel Ravin: étoilé et chef du Restaurant Blue Bay à Monaco et le chef ibérique Pablo Albuerne: grand gagnant de l’édition 2018. 

 

 

Cette édition 2019 a vu s’affronter 12 chefs de différentes nationalités, embarqués sur des super-yachts de plus de 40 mètres dont 7 battant le pavillon du Yacht Club de Monaco : M/Y Mimtee (60 m), M/Y Madame Kate (60 m), M/Y E&E (42 m), M/Y Polaris (50 m), M/Y Rio Rita (59 m), M/Y Willow (42 m) et le très emblématique M/Y Black Pearl (107 m).

 

 

Le concours: 30 mn pour convaincre

 

Ce concours supervisé par le chef exécutif du Y.C.M. Thierry Thiercelin permet aux armateurs et à tous les passionnés de gastronomie de voir évoluer les chefs sur des postes de travail qui s’inspirent des espaces réduits des cuisines de certains yachts. Une contrainte supplémentaire qui n’a aucunement dérangé ces professionnels expérimentés, habitués à cuisiner dans toutes les conditions. 

Quatre rounds de 30 minutes durant lesquels 3 chefs devaient préparer chacun un plat original à base d’un panier d’ingrédients « mystères », composés de produits frais tels que filet mignon de veau, daurade, homard, radis noir, pommes de terre vitelottes, poivron doux, cèpes chayote… ont permis de sélectionner 3 finalistes : Richard Cullen (M/Y Black Pearl, 107 m), Stéphanie Gravier (M/Y Planet Nine, 73 m) et Bruno Chailan (M/Y Mimtee, 60 m).

 

 

Joël Garault, le chef étoilé officiant précédemment au Vistamar, était présent derrière les fourneaux afin  d’épauler et de conseiller les trois finalistes qui se sont affrontés dans une grande finale lors de laquelle ils devaient réaliser un plat inspiré des fêtes pascales avec comme ingrédients principaux de l’agneau, des haricots coco, du parmesan et un dessert de fête à base de pamplemousse, mascarpone et poudre d’amande en 45 minutes seulement.

Sous les encouragements du jury et des spectateurs, dont Christian Garcia, le chef du Palais Princier, quelques armateurs de yachts et plusieurs membres d’équipage, il fallait une bonne dose de concentration aux compétiteurs pour tenir les délais et restituer un plat créatif et savoureux, qui tire le meilleur parti des ingrédients découverts juste avant le coup d’envoi.

 

Au terme d’une journée très intense ponctuée de nombreuses animations telle qu’une tombola dont l’heureux gagnant tiré au sort parmi les spectateurs s’est vu offrir un déjeuner pour deux au restaurant d’été du Y.C.M : le Sunrise, c’est Stéphanie Gravier qui remporte ce concours « C’est une vraie surprise de recevoir ce prix, je ne m’y attendais pas, surtout en ayant fini à la dernière minute. J’ai beaucoup aimé le concept de la compétition ainsi que le fait que chaque candidat s’affronte sur un pied d’égalité, quelle que soit la taille du yacht ou son expérience. Et surtout, je suis très fière d’être la première femme à avoir gagné ce concours dans un milieu qui reste encore très masculin. J’espère en remporter encore d’autres et susciter des vocations ».

 

 

 

Les finalistes ont remporté de nombreux lots offerts par nos généreux partenaires : ATH, Giovanni Raspini, HMS Spirits, Maison del Gusto, Nonino, Riviera Fine Delight, Robbe & Berking, Silber for Sabrina Monte-Carlo, Secrets de Cuisine, Saint Honoré Monaco, Riviera Fine Delight, Tefilex Group et Terre de Monaco ; sans qui cet événement n’aurait pas eu la même saveur. Le Yacht Club de Monaco a également tenu à récompenser le vainqueur en lui donnant l’honneur de prendre les commandes des cuisines du Y.C.M. à l’occasion du prochain déjeuner du Captain’s forum le 17 mai prochain.

 

 

L’art de la mixologie

 

Un concours de mixologie a ponctué cette journée d’exception, organisé à l’initiative de Giorgio Rocchino, barman en chef du Yacht Club de Monaco et élu meilleur barman d’Italie après avoir remporté le titre de 3ème meilleur barman d’Europe. Neuf jeunes candidats ont préparé un cocktail sur le thème de la mer et ses couleurs en seulement 5 minutes tout en suivant des règles très strictes. Trois experts en la matière : Ettore Diana, champion du monde de cocktail en 2012, Cristina Nonino, de la célèbre distillerie de grappa Nonino et Giorgio Rocchino ont élu les finalistes de ce concours express. Martin Stefan Ballas de l’institut Riolo Terme a remporté la première place avec son cocktail à base de Curaçao, de grappa et de citron vert intitulé « Principe Azzuro » en l’honneur de S.A.S. le Prince Albert II, suivi de près par Shirley Mortier du Yacht Club de Monaco avec son cocktail « Libertad » et enfin Alessia Mirabelli de l’institut Nino Bergese qui a à la fois remporté la 3ème place mais également le prix de la meilleure technique pour son cocktail original. Enfin, un prix de la décoration a été attribué à Luca Perugina de l’institut Riolo Terme pour son travail très inventif et coloré.

« Le thème de la mer m’a tout de suite inspiré, mon cocktail s’appelle « Libertad » car pour moi la mer c’est la liberté et j’ai imaginé cet oiseau que j’ai sculpté dans un agrume afin de le décorer. Je suis très fière d’avoir représenté le Yacht Club de Monaco pendant ce concours. Le fait d’être « à domicile » a été une force car j’ai vraiment été soutenue par tous mes collègues, mais cela a aussi représenté une pression supplémentaire » a déclaré Shirley, la jeune barmaid du Y.C.M.

 

 

« Notre souhait est de positionner Monaco comme pôle d’excellence dans le secteur de la Grande Plaisance, y compris dans le domaine de la formation. Quand un armateur achète un bateau : l’équipage est une de ses préoccupations principales » déclare Bernard d’Alessandri, secrétaire général du Yacht Club de Monaco. A travers ces deux épreuves, le Y.C.M. entend mettre à l’honneur son centre de formation “La Belle Classe Academy”, qui dispense deux modules spécialisés : « Destination Barman » et « Chef Training » dédiés aux équipages de super-yachts et aux professionnels du yachting afin de répondre aux demandes les plus exigeantes des armateurs et de leurs invités à bord. 

 

 

Dans le cadre de son centre de formation “La Belle Classe Academy”, dédié aux professionnels de la Grande Plaisance, le Yacht Club de Monaco s’est associé pour la deuxième année consécutive à bluewater afin d’organiser un concours culinaire. Présidé par le chef étoilé Jacques Maximin, le jury était composé de chefs d’exception tels que Virginie Basselot, meilleur ouvrier de France 2015, 1 étoile au Michelin pour le Saint James à Paris, Marcel Ravin: étoilé et chef du Restaurant Blue Bay à Monaco et le chef ibérique Pablo Albuerne: grand gagnant de l’édition 2018. 

 

 

Cette édition 2019 a vu s’affronter 12 chefs de différentes nationalités, embarqués sur des super-yachts de plus de 40 mètres dont 7 battant le pavillon du Yacht Club de Monaco : M/Y Mimtee (60 m), M/Y Madame Kate (60 m), M/Y E&E (42 m), M/Y Polaris (50 m), M/Y Rio Rita (59 m), M/Y Willow (42 m) et le très emblématique M/Y Black Pearl (107 m).

 

 

Le concours: 30 mn pour convaincre

 

Ce concours supervisé par le chef exécutif du Y.C.M. Thierry Thiercelin permet aux armateurs et à tous les passionnés de gastronomie de voir évoluer les chefs sur des postes de travail qui s’inspirent des espaces réduits des cuisines de certains yachts. Une contrainte supplémentaire qui n’a aucunement dérangé ces professionnels expérimentés, habitués à cuisiner dans toutes les conditions. 

Quatre rounds de 30 minutes durant lesquels 3 chefs devaient préparer chacun un plat original à base d’un panier d’ingrédients « mystères », composés de produits frais tels que filet mignon de veau, daurade, homard, radis noir, pommes de terre vitelottes, poivron doux, cèpes chayote… ont permis de sélectionner 3 finalistes : Richard Cullen (M/Y Black Pearl, 107 m), Stéphanie Gravier (M/Y Planet Nine, 73 m) et Bruno Chailan (M/Y Mimtee, 60 m).

 

 

Joël Garault, le chef étoilé officiant précédemment au Vistamar, était présent derrière les fourneaux afin  d’épauler et de conseiller les trois finalistes qui se sont affrontés dans une grande finale lors de laquelle ils devaient réaliser un plat inspiré des fêtes pascales avec comme ingrédients principaux de l’agneau, des haricots coco, du parmesan et un dessert de fête à base de pamplemousse, mascarpone et poudre d’amande en 45 minutes seulement.

Sous les encouragements du jury et des spectateurs, dont Christian Garcia, le chef du Palais Princier, quelques armateurs de yachts et plusieurs membres d’équipage, il fallait une bonne dose de concentration aux compétiteurs pour tenir les délais et restituer un plat créatif et savoureux, qui tire le meilleur parti des ingrédients découverts juste avant le coup d’envoi.

 

Au terme d’une journée très intense ponctuée de nombreuses animations telle qu’une tombola dont l’heureux gagnant tiré au sort parmi les spectateurs s’est vu offrir un déjeuner pour deux au restaurant d’été du Y.C.M : le Sunrise, c’est Stéphanie Gravier qui remporte ce concours « C’est une vraie surprise de recevoir ce prix, je ne m’y attendais pas, surtout en ayant fini à la dernière minute. J’ai beaucoup aimé le concept de la compétition ainsi que le fait que chaque candidat s’affronte sur un pied d’égalité, quelle que soit la taille du yacht ou son expérience. Et surtout, je suis très fière d’être la première femme à avoir gagné ce concours dans un milieu qui reste encore très masculin. J’espère en remporter encore d’autres et susciter des vocations ».

 

 

 

Les finalistes ont remporté de nombreux lots offerts par nos généreux partenaires : ATH, Giovanni Raspini, HMS Spirits, Maison del Gusto, Nonino, Riviera Fine Delight, Robbe & Berking, Silber for Sabrina Monte-Carlo, Secrets de Cuisine, Saint Honoré Monaco, Riviera Fine Delight, Tefilex Group et Terre de Monaco ; sans qui cet événement n’aurait pas eu la même saveur. Le Yacht Club de Monaco a également tenu à récompenser le vainqueur en lui donnant l’honneur de prendre les commandes des cuisines du Y.C.M. à l’occasion du prochain déjeuner du Captain’s forum le 17 mai prochain.

 

 

L’art de la mixologie

 

Un concours de mixologie a ponctué cette journée d’exception, organisé à l’initiative de Giorgio Rocchino, barman en chef du Yacht Club de Monaco et élu meilleur barman d’Italie après avoir remporté le titre de 3ème meilleur barman d’Europe. Neuf jeunes candidats ont préparé un cocktail sur le thème de la mer et ses couleurs en seulement 5 minutes tout en suivant des règles très strictes. Trois experts en la matière : Ettore Diana, champion du monde de cocktail en 2012, Cristina Nonino, de la célèbre distillerie de grappa Nonino et Giorgio Rocchino ont élu les finalistes de ce concours express. Martin Stefan Ballas de l’institut Riolo Terme a remporté la première place avec son cocktail à base de Curaçao, de grappa et de citron vert intitulé « Principe Azzuro » en l’honneur de S.A.S. le Prince Albert II, suivi de près par Shirley Mortier du Yacht Club de Monaco avec son cocktail « Libertad » et enfin Alessia Mirabelli de l’institut Nino Bergese qui a à la fois remporté la 3ème place mais également le prix de la meilleure technique pour son cocktail original. Enfin, un prix de la décoration a été attribué à Luca Perugina de l’institut Riolo Terme pour son travail très inventif et coloré.

« Le thème de la mer m’a tout de suite inspiré, mon cocktail s’appelle « Libertad » car pour moi la mer c’est la liberté et j’ai imaginé cet oiseau que j’ai sculpté dans un agrume afin de le décorer. Je suis très fière d’avoir représenté le Yacht Club de Monaco pendant ce concours. Le fait d’être « à domicile » a été une force car j’ai vraiment été soutenue par tous mes collègues, mais cela a aussi représenté une pression supplémentaire » a déclaré Shirley, la jeune barmaid du Y.C.M.

 

 

« Notre souhait est de positionner Monaco comme pôle d’excellence dans le secteur de la Grande Plaisance, y compris dans le domaine de la formation. Quand un armateur achète un bateau : l’équipage est une de ses préoccupations principales » déclare Bernard d’Alessandri, secrétaire général du Yacht Club de Monaco. A travers ces deux épreuves, le Y.C.M. entend mettre à l’honneur son centre de formation “La Belle Classe Academy”, qui dispense deux modules spécialisés : « Destination Barman » et « Chef Training » dédiés aux équipages de super-yachts et aux professionnels du yachting afin de répondre aux demandes les plus exigeantes des armateurs et de leurs invités à bord.