Et de deux !
19 juin 2018
En route pour la 3e étape
25 juin 2018

66e édition et toujours aussi populaire

Rolex Giraglia

8-16 juin

 

66 ans après sa création, cette épreuve reine de Méditerranée continue d’attirer toujours autant de monde. Répondant à un concept original alliant étapes de liaison, régates côtières et course au large, l’évènement vient de se terminer au terme d’une semaine de régates intensives et haletantes. Une épreuve qui a de nouveau marqué les esprits avec la présence de 241 équipages représentant 25 pays. La Rolex Giraglia permet de rassembler chaque année des monocoques d’une incroyable diversité en termes de puissance et de taille mais également des équipages professionnels et amateurs.

 

 

Dispatchée en plusieurs catégories selon leur jauge, la flotte monégasque s’est distinguée à l’image de Valter Pizzoli (Ange Transparent II) qui termine 3e à l’issue du prologue et 2e du classement combiné (régates inshores et offshores). Dans leur catégorie respective et toujours au classement combiné, Tango se hisse sur la première marche du podium en Wally tout comme Leonardo Ferragamo (Cuordileone) en ClubSwan 50. Force 9 of London de Nicola Parolin se classe 3e (en ORC O) et Benoit de Froidmont (Wallyno) 9e (en IRC O). A bord de Freedom, l’équipage des jeunes régatiers de la Section Sportive, qui naviguait ici dans le cadre de la Offshore Academy, termine 22e (en ORC A) alors que Savannah de Hugh Morrison se classe 32e (en IRC B).

 

 

La Rolex Giraglia, un parcours de 241 milles au départ de Saint-Tropez en direction de Gênes via le rocher de Giraglia en Corse, constituait l’autre grand temps fort de cette épreuve. 212 voiliers étaient sur le pont dont Tuiga. Une première pour l’ambassadeur du Yacht Club de Monaco, barré à cette occasion par Olivier Campana.

 

 

En IRC, Tango termine 5e, Benoit de Froidmont 33e sur Wallyno alors que Savannah de Hugh Morrison se classe 108e. En ORC, Nicola Parolin (Force 9 of London) et Valter Pizzoli (Ange Transparent II) ont également pris le départ aux côtés de Freedom mené par les régatiers de la Section Sportive qui se classe à une belle 60e place.

 

La 67e édition de la Rolex Giraglia fera peau neuve puisqu’en 2019, l’arrivée de la course au large sera organisée à Monaco. Un rendez-vous à ne pas manquer.

 

 

 

Rolex Giraglia

8-16 juin

 

66 ans après sa création, cette épreuve reine de Méditerranée continue d’attirer toujours autant de monde. Répondant à un concept original alliant étapes de liaison, régates côtières et course au large, l’évènement vient de se terminer au terme d’une semaine de régates intensives et haletantes. Une épreuve qui a de nouveau marqué les esprits avec la présence de 241 équipages représentant 25 pays. La Rolex Giraglia permet de rassembler chaque année des monocoques d’une incroyable diversité en termes de puissance et de taille mais également des équipages professionnels et amateurs.

 

 

Dispatchée en plusieurs catégories selon leur jauge, la flotte monégasque s’est distinguée à l’image de Valter Pizzoli (Ange Transparent II) qui termine 3e à l’issue du prologue et 2e du classement combiné (régates inshores et offshores). Dans leur catégorie respective et toujours au classement combiné, Tango se hisse sur la première marche du podium en Wally tout comme Leonardo Ferragamo (Cuordileone) en ClubSwan 50. Force 9 of London de Nicola Parolin se classe 3e (en ORC O) et Benoit de Froidmont (Wallyno) 9e (en IRC O). A bord de Freedom, l’équipage des jeunes régatiers de la Section Sportive, qui naviguait ici dans le cadre de la Offshore Academy, termine 22e (en ORC A) alors que Savannah de Hugh Morrison se classe 32e (en IRC B).

 

 

La Rolex Giraglia, un parcours de 241 milles au départ de Saint-Tropez en direction de Gênes via le rocher de Giraglia en Corse, constituait l’autre grand temps fort de cette épreuve. 212 voiliers étaient sur le pont dont Tuiga. Une première pour l’ambassadeur du Yacht Club de Monaco, barré à cette occasion par Olivier Campana.

 

 

En IRC, Tango termine 5e, Benoit de Froidmont 33e sur Wallyno alors que Savannah de Hugh Morrison se classe 108e. En ORC, Nicola Parolin (Force 9 of London) et Valter Pizzoli (Ange Transparent II) ont également pris le départ aux côtés de Freedom mené par les régatiers de la Section Sportive qui se classe à une belle 60e place.

 

La 67e édition de la Rolex Giraglia fera peau neuve puisqu’en 2019, l’arrivée de la course au large sera organisée à Monaco. Un rendez-vous à ne pas manquer.