Conférence maritime

1er mars 2017

Dans le cadre de son cycle de conférences maritimes et dans la continuité du projet « Monaco, Capitale du Yachting », le Yacht Club de Monaco a convié ses membres à une présentation sur l’évolution de la croisière du « Jumbo Paquebot » au petit Paquebot-yacht « haut de gamme ». Un état des lieux du secteur qui a attiré près de 150 personnes, parmi lesquelles, S.E. Mme Marine de Carné de Trecesson, Ambassadrice de France à Monaco, Aleco Keusseoglou, Président de la Société d’exploitation des ports de Monaco (SEPM), Jacques Pastor, adjoint aux sports à la mairie de Monaco, Mme Armelle Roudaut-Lafon, Directrice des Affaires Maritimes, Yvon et Benjamin Beneteau, membres du conseil de surveillance du Groupe Beneteau, constructeur de voiliers.

‎Face à une demande de plus en plus croissante et exigeante, le secteur de la croisière n’a cessé de s’adapter ces dernières décennies, en développant notamment des packages sur-mesure intégrant de nouvelles destinations.

Animée par l’architecte Vittorio Garroni, professeur de Design Naval et fondateur de l’Ecole de Projet Nautique de La Spezia, le rendez-vous a, non seulement été l’occasion d’établir un constat de la situation économique des croisières dans sa globalité, mais pas seulement. 

 

Il a en effet été question des normes internationales qui régissent le secteur ou encore des nouvelles plateformes de recherches dans le domaine des croisières maritimes qui permettent de calculer le potentiel commercial de l’industrie et d’en identifier les problématiques. 

Il a ainsi été permis de constater une évolution positive et une croissance constante du secteur avec une nette tendance du marché à se scinder entre navires de croisières de masse et unités destinées à des croisières sélectives, thématiques, d’exploration ou simplement de luxe.

Conférence maritime

1er mars 2017

Dans le cadre de son cycle de conférences maritimes et dans la continuité du projet « Monaco, Capitale du Yachting », le Yacht Club de Monaco a convié ses membres à une présentation sur l’évolution de la croisière du « Jumbo Paquebot » au petit Paquebot-yacht « haut de gamme ». Un état des lieux du secteur qui a attiré près de 150 personnes, parmi lesquelles, S.E. Mme Marine de Carné de Trecesson, Ambassadrice de France à Monaco, Aleco Keusseoglou, Président de la Société d’exploitation des ports de Monaco (SEPM), Jacques Pastor, adjoint aux sports à la mairie de Monaco, Mme Armelle Roudaut-Lafon, Directrice des Affaires Maritimes, Yvon et Benjamin Beneteau, membres du conseil de surveillance du Groupe Beneteau, constructeur de voiliers.

‎Face à une demande de plus en plus croissante et exigeante, le secteur de la croisière n’a cessé de s’adapter ces dernières décennies, en développant notamment des packages sur-mesure intégrant de nouvelles destinations.

Animée par l’architecte Vittorio Garroni, professeur de Design Naval et fondateur de l’Ecole de Projet Nautique de La Spezia, le rendez-vous a, non seulement été l’occasion d’établir un constat de la situation économique des croisières dans sa globalité, mais pas seulement. 

 

Il a en effet été question des normes internationales qui régissent le secteur ou encore des nouvelles plateformes de recherches dans le domaine des croisières maritimes qui permettent de calculer le potentiel commercial de l’industrie et d’en identifier les problématiques. 

Il a ainsi été permis de constater une évolution positive et une croissance constante du secteur avec une nette tendance du marché à se scinder entre navires de croisières de masse et unités destinées à des croisières sélectives, thématiques, d’exploration ou simplement de luxe.