11e Monaco Optimist Team Race 

 

Les 80 coureurs engagés dans cette 11e Monaco Optimist Team Race ont débuté les choses sérieuses à l’occasion de cette première journée de round robin. Une entrée en matière qui s’est jouée de la plus belle des manières avec des conditions quasi-printanières et un vent de sud, sud-ouest soufflant de 7 à 9 nœuds permettant de courir 56 matchs, soit 6 rencontres réalisées par chaque formation.

 

Un environnement idéal pour les 20 équipes en lice qui n’ont eu que leur talent de régatier et leur esprit d’équipe pour marquer des points au tableau. Le format unique de team-race les oblige en effet à naviguer sur un même pied d’égalité puisque chaque support est identique ce qui garantit l’équité la plus totale.

 

 

Ne rien lâcher

Dès les premiers matchs, les américains ont pris l’ascendant. Avec 6 victoires sur les 6 matchs du jour, ils ont endossé le costume de favoris face à une concurrence très rude. « Il faut se méfier des américains, ils sont hyper bons » pressentait Noah Garcia de l’équipe du Yacht Club de Monaco à quelques heures du coup d’envoi. L’équipe américaine est ce soir talonnée par les suédois du Kungl Svenska Segel Sällskapet, à égalité de points avec les finlandais du Helsingfors Segelklubb. La formation monégasque, composée de Noah Garcia, Leonardo Bonelli, Mathis Duplomb et Matteo Asscher, se classe 4e au général provisoire.

 

Les coureurs du Turkey URLA Sailing Club, vainqueurs de la précédente édition ont quant à eux dû faire face à une entame de régate difficile en témoigne les 3 défaites cumulées ce jeudi après-midi. La surprise de cette première journée nous vient de l’équipe chinoise qui, depuis ses premiers bords tirés en bais de Monaco, a fait du chemin. Au contact du reste des concurrents, les régatiers prouvent qu’il faut désormais compter sur eux.

 

Les départs lancés et au contact, la très grande connaissance des règles de course, le contrôle permanent des adversaires sont la preuve d’un niveau qui ne fait qu’augmenter au fil des éditions. Par ailleurs, les résultats très serrés ont pu être suivis en direct tout au long de la journée grâce à l’utilisation de Sailcup, un logiciel permettant la transmission des informations en temps réel. Une première mondiale !

 

La paix par le sport

C’est à l’occasion de la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée en amont des courses, que l’intégralité des participants s’est rassemblée au sein de la Meeting Room du Yacht Club de Monaco. Appelée une à une, les équipes ont ainsi levé fièrement le drapeau de leur nation respective (19 au total). Ce moment a également été l’occasion pour les régatiers de rappeler que le sport est aussi un formidable vecteur de valeurs de paix et de solidarité. Tous ont ainsi brandi une « White Card » petit carton blanc, signe d’un engagement pour la paix dans le monde. Cette initiative a été créée par l’organisation mondiale Peace and Sport, partenaire de la MOTR. Présidée et fondée par Joël Bouzou, l’organisation s’inscrit comme un acteur majeur dans les évènements, démontrant l’impact positif du sport dans nos sociétés.

 

 

 

Les concurrents se retrouveront demain à l’occasion de la deuxième journée de course avec des premiers départs programmés dès 10h00.


Programme (sous réserve de modification) :

 

Vendredi 10 janvier 2020 Samedi 11 janvier 2020 Dimanche 12 Janvier 2020

09h00 : Briefing concurrents

 

10h00: Première course – Signal d’avertissement 

 

Après les courses : debriefing

09h00 : Briefing concurrents

 

10h00 : Première course – Signal d’avertissement 

 

Après les courses : debriefing

09h00 : Briefing concurrents

 

10h00 : Première course – Signal d’avertissement 

 

15h15 : Dernier signal d’avertissement

 

16h00 : Remise des prix

 

 

 

 

 

 

 

 

11e Monaco Optimist Team Race 

 

Les 80 coureurs engagés dans cette 11e Monaco Optimist Team Race ont débuté les choses sérieuses à l’occasion de cette première journée de round robin. Une entrée en matière qui s’est jouée de la plus belle des manières avec des conditions quasi-printanières et un vent de sud, sud-ouest soufflant de 7 à 9 nœuds permettant de courir 56 matchs, soit 6 rencontres réalisées par chaque formation.

 

Un environnement idéal pour les 20 équipes en lice qui n’ont eu que leur talent de régatier et leur esprit d’équipe pour marquer des points au tableau. Le format unique de team-race les oblige en effet à naviguer sur un même pied d’égalité puisque chaque support est identique ce qui garantit l’équité la plus totale.

 

 

Ne rien lâcher

Dès les premiers matchs, les américains ont pris l’ascendant. Avec 6 victoires sur les 6 matchs du jour, ils ont endossé le costume de favoris face à une concurrence très rude. « Il faut se méfier des américains, ils sont hyper bons » pressentait Noah Garcia de l’équipe du Yacht Club de Monaco à quelques heures du coup d’envoi. L’équipe américaine est ce soir talonnée par les suédois du Kungl Svenska Segel Sällskapet, à égalité de points avec les finlandais du Helsingfors Segelklubb. La formation monégasque, composée de Noah Garcia, Leonardo Bonelli, Mathis Duplomb et Matteo Asscher, se classe 4e au général provisoire.

 

Les coureurs du Turkey URLA Sailing Club, vainqueurs de la précédente édition ont quant à eux dû faire face à une entame de régate difficile en témoigne les 3 défaites cumulées ce jeudi après-midi. La surprise de cette première journée nous vient de l’équipe chinoise qui, depuis ses premiers bords tirés en bais de Monaco, a fait du chemin. Au contact du reste des concurrents, les régatiers prouvent qu’il faut désormais compter sur eux.

 

Les départs lancés et au contact, la très grande connaissance des règles de course, le contrôle permanent des adversaires sont la preuve d’un niveau qui ne fait qu’augmenter au fil des éditions. Par ailleurs, les résultats très serrés ont pu être suivis en direct tout au long de la journée grâce à l’utilisation de Sailcup, un logiciel permettant la transmission des informations en temps réel. Une première mondiale !

 

La paix par le sport

C’est à l’occasion de la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée en amont des courses, que l’intégralité des participants s’est rassemblée au sein de la Meeting Room du Yacht Club de Monaco. Appelée une à une, les équipes ont ainsi levé fièrement le drapeau de leur nation respective (19 au total). Ce moment a également été l’occasion pour les régatiers de rappeler que le sport est aussi un formidable vecteur de valeurs de paix et de solidarité. Tous ont ainsi brandi une « White Card » petit carton blanc, signe d’un engagement pour la paix dans le monde. Cette initiative a été créée par l’organisation mondiale Peace and Sport, partenaire de la MOTR. Présidée et fondée par Joël Bouzou, l’organisation s’inscrit comme un acteur majeur dans les évènements, démontrant l’impact positif du sport dans nos sociétés.

 

 

 

Les concurrents se retrouveront demain à l’occasion de la deuxième journée de course avec des premiers départs programmés dès 10h00.


Programme (sous réserve de modification) :

 

Vendredi 10 janvier 2020 Samedi 11 janvier 2020 Dimanche 12 Janvier 2020

09h00 : Briefing concurrents

 

10h00: Première course – Signal d’avertissement 

 

Après les courses : debriefing

09h00 : Briefing concurrents

 

10h00 : Première course – Signal d’avertissement 

 

Après les courses : debriefing

09h00 : Briefing concurrents

 

10h00 : Première course – Signal d’avertissement 

 

15h15 : Dernier signal d’avertissement

 

16h00 : Remise des prix