La pression monte pour les neuf duos engagés dans les Monaco Globe Series, première des six étapes qui constituent le nouveau championnat IMOCA 2018-2020 baptisé Globe Series. Organisée par le Yacht Club de Monaco, cette course en double, sans escale et sans assistance permet aux équipages en lice d’engranger un maximum de points en vue d’une sélection pour le Vendée Globe 2020. Une épreuve mythique dont le départ de la précédente édition a été donné par S.A.S. le Prince Albert II, président du Y.C.M.

 

« C’est aussi un événement sportif d’envergure pour le Yacht Club de Monaco » selon Pierre Casiraghi, vice-président du Club et skipper de Malizia II. « Nous sommes ravis d’avoir une belle flotte d’IMOCA comme celle-ci à Monaco. C’est une première pour nous ! Cela permet non seulement d’affirmer l’ambition du Y.C.M. mais également d’en définir la dimension sportive. C’est l’une, voire la plus belle classe de bateaux au monde ; donc c’est fantastique de les avoir parmi nous en Principauté. »

 

Toute la famille IMOCA réunie

Les premiers jours ont permis aux équipages, à leurs sponsors ainsi qu’à toute la famille IMOCA de se retrouver en mer à l’occasion de navigations sous forme d’exhibitions… pour le plus grand plaisir du public azuréen qui découvrait pour la première fois ces monocoques de 60 pieds. Rencontres sur l’eau…, mais aussi à terre, avec une cérémonie d’ouverture organisée vendredi soir, en présence des autorités monégasques mais également des organisateurs des principales courses du championnat du monde IMOCA dont Yves Auvinet, Président du Conseil Départemental de Vendée, et du Vendée Globe. « C’est une véritable chance pour la classe IMOCA d’être ici à Monaco, dans ce Yacht Club unique, aux infrastructures incroyables pour promouvoir notre discipline », a déclaré Alex Thompson, deuxième du dernier Vendée Globe et vice-président de la classe IMOCA.

 

Il va y avoir du sport !

Place maintenant à la course dont le départ sera donné demain dimanche à 13h00.
Une épreuve qui s’annonce sportive puisque la Méditerranée possède des spécificités en termes de navigation. « La course est vraiment très ouverte » analyse Fabrice Amedeo, skipper de Newrest – Art & Fenêtres aux côtés d’Eric Perron. « Trois bateaux sur neufs sont dotés de foils. Mais ces appendices ne sont pas forcément gage de victoire selon les conditions que nous rencontrerons. »

 

La course est sans nul doute la promesse de duels exceptionnels au vu des systèmes météos annoncés ces prochains jours. « Il faudra s’attendre à des variations de vent en termes de direction mais aussi en force ce qui annonce de nombreux changements de voile » annonce Guillaume Rottee, Directeur de Course. « On attend 10 nœuds de nord, nord-est au départ et pendant toute la descente jusqu’aux Bouches de Bonifacio, un passage dans lequel il y aura une accélération avec du 15,20 nœuds puis les conditions redeviendront plus légères jusqu’en Sicile. Ça va donner lieu à de belles batailles. »

 

Honneur aux dames

L’univers de la voile s’ouvre de plus en plus en témoigne la présence sur cette étape de trois bateaux menés par des navigatrices. Une situation qui reflète une évolution du milieu, de quoi ravir les principales intéressées à l’instar d’Alexia Barrier, à la barre de 4MyPlanet2.

« C’est fantastique de voir qu’un tiers de la flotte est féminin. Espérons que cela continue comme cela jusqu’en 2020 pour le Vendée Globe… ». Elle aura fort affaire face à Joan Mulloy de Kilcullen Team Ireland et Isabelle Joschke sur Monin qui navigue ici aux côtés d’Alain Gautier, vainqueur du Vendée Globe 1992-1993.

 

A la découverte de la Méditerranée

Grâce à la collaboration de SSI-MonacoSat (partenaire de Inmarsat) qui a décidé d’ouvrir ses canaux de communication aux équipages pour la diffusion de contenu audiovisuel. Les skippers pourront faire vivre leur course, la beauté du parcours mais également de témoigner de l’état du milieu marin.

La Méditerranée occidentale est à l’honneur sur ce rendez-vous puisqu’après le départ donné dans la baie monégasque, la flotte mettra le cap vers les Bouches de Bonifacio et la Sardaigne afin de rendre hommage au Yacht Club Costa Smeralda qui fête cette année ses 20 ans de jumelage avec le Y.C.M. Les concurrents entameront par la suite la descente vers la Sicile afin de virer au large de Palerme devant un autre Club, également jumelé avec le Y.C.M. : le prestigieux Circolo della Vela Sicilia, challenger of record de la 36e America’s Cup et organisateur de la Palermo-Montecarlo.

Un réel plaisir pour les participants « c’est la première fois que je navigue en course en Méditerranée » note Manuel Cousin du Groupe Setin, « nous allons pouvoir admirer des zones incroyables et magnifiques, il me tarde d’y être. »

 

Rendez-vous demain dimanche 3 juin 2018, pour le départ qui sera donné à 13h00 par S.A.S le Prince Albert II, Président du Yacht Club de Monaco, depuis le M/Y Pacha III, élégant motor-yacht de 36 m, construit en 1936 par Camper & Nicholsons.

 

Liste des inscrits :

MaliziaYacht Club de Monaco – Pierre Casiraghi / Boris Herrmann

SMA – Paul Meilhat / Gwénolé Gahinet

Newrest – Art & Fenêtres – Fabrice Amedeo / Eric Peron

Bureau Vallée 2 – Louis Burton / Arthur Hubert

Monin – Isabelle Joschke / Alain Gautier

4myplanet2 – Alexia Barrier / Pierre Quirogea

Groupe Setin – Manuel Cousin / Alan Roura

Kilcullen Team Ireland – Joan Mulloy / Thomas Ruyant

Boulogne Billancourt – Stéphane Le Diraison / Stan Maslard

 

Programme prévisionnel :

Dimanche 3 juin 2018              13h00 : Départ de la course

Vendredi 8 juin 2018                18h00 : Cérémonie de remise des prix

 

Opening Ceremony

La pression monte pour les neuf duos engagés dans les Monaco Globe Series, première des six étapes qui constituent le nouveau championnat IMOCA 2018-2020 baptisé Globe Series. Organisée par le Yacht Club de Monaco, cette course en double, sans escale et sans assistance permet aux équipages en lice d’engranger un maximum de points en vue d’une sélection pour le Vendée Globe 2020. Une épreuve mythique dont le départ de la précédente édition a été donné par S.A.S. le Prince Albert II, président du Y.C.M.

 

« C’est aussi un événement sportif d’envergure pour le Yacht Club de Monaco » selon Pierre Casiraghi, vice-président du Club et skipper de Malizia II. « Nous sommes ravis d’avoir une belle flotte d’IMOCA comme celle-ci à Monaco. C’est une première pour nous ! Cela permet non seulement d’affirmer l’ambition du Y.C.M. mais également d’en définir la dimension sportive. C’est l’une, voire la plus belle classe de bateaux au monde ; donc c’est fantastique de les avoir parmi nous en Principauté. »

 

Toute la famille IMOCA réunie

Les premiers jours ont permis aux équipages, à leurs sponsors ainsi qu’à toute la famille IMOCA de se retrouver en mer à l’occasion de navigations sous forme d’exhibitions… pour le plus grand plaisir du public azuréen qui découvrait pour la première fois ces monocoques de 60 pieds. Rencontres sur l’eau…, mais aussi à terre, avec une cérémonie d’ouverture organisée vendredi soir, en présence des autorités monégasques mais également des organisateurs des principales courses du championnat du monde IMOCA dont Yves Auvinet, Président du Conseil Départemental de Vendée, et du Vendée Globe. « C’est une véritable chance pour la classe IMOCA d’être ici à Monaco, dans ce Yacht Club unique, aux infrastructures incroyables pour promouvoir notre discipline », a déclaré Alex Thompson, deuxième du dernier Vendée Globe et vice-président de la classe IMOCA.

 

Il va y avoir du sport !

Place maintenant à la course dont le départ sera donné demain dimanche à 13h00.
Une épreuve qui s’annonce sportive puisque la Méditerranée possède des spécificités en termes de navigation. « La course est vraiment très ouverte » analyse Fabrice Amedeo, skipper de Newrest – Art & Fenêtres aux côtés d’Eric Perron. « Trois bateaux sur neufs sont dotés de foils. Mais ces appendices ne sont pas forcément gage de victoire selon les conditions que nous rencontrerons. »

 

La course est sans nul doute la promesse de duels exceptionnels au vu des systèmes météos annoncés ces prochains jours. « Il faudra s’attendre à des variations de vent en termes de direction mais aussi en force ce qui annonce de nombreux changements de voile » annonce Guillaume Rottee, Directeur de Course. « On attend 10 nœuds de nord, nord-est au départ et pendant toute la descente jusqu’aux Bouches de Bonifacio, un passage dans lequel il y aura une accélération avec du 15,20 nœuds puis les conditions redeviendront plus légères jusqu’en Sicile. Ça va donner lieu à de belles batailles. »

 

Honneur aux dames

L’univers de la voile s’ouvre de plus en plus en témoigne la présence sur cette étape de trois bateaux menés par des navigatrices. Une situation qui reflète une évolution du milieu, de quoi ravir les principales intéressées à l’instar d’Alexia Barrier, à la barre de 4MyPlanet2.

« C’est fantastique de voir qu’un tiers de la flotte est féminin. Espérons que cela continue comme cela jusqu’en 2020 pour le Vendée Globe… ». Elle aura fort affaire face à Joan Mulloy de Kilcullen Team Ireland et Isabelle Joschke sur Monin qui navigue ici aux côtés d’Alain Gautier, vainqueur du Vendée Globe 1992-1993.

 

A la découverte de la Méditerranée

Grâce à la collaboration de SSI-MonacoSat (partenaire de Inmarsat) qui a décidé d’ouvrir ses canaux de communication aux équipages pour la diffusion de contenu audiovisuel. Les skippers pourront faire vivre leur course, la beauté du parcours mais également de témoigner de l’état du milieu marin.

La Méditerranée occidentale est à l’honneur sur ce rendez-vous puisqu’après le départ donné dans la baie monégasque, la flotte mettra le cap vers les Bouches de Bonifacio et la Sardaigne afin de rendre hommage au Yacht Club Costa Smeralda qui fête cette année ses 20 ans de jumelage avec le Y.C.M. Les concurrents entameront par la suite la descente vers la Sicile afin de virer au large de Palerme devant un autre Club, également jumelé avec le Y.C.M. : le prestigieux Circolo della Vela Sicilia, challenger of record de la 36e America’s Cup et organisateur de la Palermo-Montecarlo.

Un réel plaisir pour les participants « c’est la première fois que je navigue en course en Méditerranée » note Manuel Cousin du Groupe Setin, « nous allons pouvoir admirer des zones incroyables et magnifiques, il me tarde d’y être. »

 

Rendez-vous demain dimanche 3 juin 2018, pour le départ qui sera donné à 13h00 par S.A.S le Prince Albert II, Président du Yacht Club de Monaco, depuis le M/Y Pacha III, élégant motor-yacht de 36 m, construit en 1936 par Camper & Nicholsons.

 

Liste des inscrits :

MaliziaYacht Club de Monaco – Pierre Casiraghi / Boris Herrmann

SMA – Paul Meilhat / Gwénolé Gahinet

Newrest – Art & Fenêtres – Fabrice Amedeo / Eric Peron

Bureau Vallée 2 – Louis Burton / Arthur Hubert

Monin – Isabelle Joschke / Alain Gautier

4myplanet2 – Alexia Barrier / Pierre Quirogea

Groupe Setin – Manuel Cousin / Alan Roura

Kilcullen Team Ireland – Joan Mulloy / Thomas Ruyant

Boulogne Billancourt – Stéphane Le Diraison / Stan Maslard

 

Programme prévisionnel :

Dimanche 3 juin 2018              13h00 : Départ de la course

Vendredi 8 juin 2018                18h00 : Cérémonie de remise des prix

 

Opening Ceremony