50 voiliers classiques en régate, l’arrivée de Palinuro, les Chefs cuisinant le homard et sa garniture bio, les artistes du bord occupé à décorer les magnums, les canots et les Riva étincelants au soleil sous le regard émerveillé du public, les exposants du Village en pleine effervescence, la 12e édition de la MCW a pris son envol, sportif et ludique, avec la présence ce soir de SAS le Prince Albert II, Président du Yacht Club de Monaco et d’Adriana Karembeu, membre du Jury du concours des chefs et d’élégance.

 MCW15sg_03598 (1)

 

Première régate des voiliers d’époque à gréement aurique : Eva mène le jeu

 

Ils étaient 15 au départ, une flotte de “old ladies”, comme on dit par-delà la Manche, des bateaux qui tous ont une histoire et un beau palmarès. Souvent retrouvés abandonnés, mutilés, déclassés, ils ont été restaurés avec beaucoup de soin et d’amour par des passionnés, soucieux d’authenticité, qui leur ont évité des modernisations criantes et anachroniques. Eva, le vainqueur du jour, est un petit plan Fife de 13,prenantr le meilleur sur Moonbeam III 50m, construit en Ecosse en 1906, découvert en très mauvais état en 2001 à Malaga au fond d’un chantier naval. Un travail exemplaire de reconstruction à partir d’une copie du plan d’origine a été entreprise. Seule reste la quille en chêne subsiste de la coque originale, mais tout le reste a été refait rigoureusement à l’identique. Eva est un bateau rapide, plein de charme, dont le pont immaculé, les espars vernis et les lignes pures restituent parfaitement la qualité du travail de Fife et montrent, que partout dans le monde, des maîtres charpentiers poursuivent la tradition. Eva a changé de propriétaire durant l’hiver 2013. Racheté par Pete Townshed, l’ancien leader des Who, il est à présent basé à Antibes.

Dans la catégorie Big Boats, six d’entre eux ont terminé le parcours, le Suisse Masa Yume  prenant le meilleur sur Moonbeam III et Elena of London. Les bateaux conçus pour la régate dans les années soixante sont à présent des classiques, qui sont aux mains de régatiers affûtés, qui entretiennent leurs machines de course comme le faisaient leurs premiers propriétaires. Le redoutable Bufeo Blanco a marqué son territoire, suivi par deux plans Stephens, Palynodie II, que se fit construire Gaston Deferre dans le but de gagner la Giraglia, qu’il ne gagna jamais, et de Stiren, l’ancien admiraler.

 

Le groupe des voiliers d’époque à gréement Marconi, avec 11 partant, constituait une jolie flotte. Ce sont les bateaux qui ont succédé aux gréements auriques, modernes et innovants à leur époque. Le plan Herreshoff 40 Rowdy, habitué des podiums, a montré d’emblée ses ambitions, suivi de Manitou, l’ancien yacht présidentiel de John F. Kennedy, devant Carron II. 

 

 

15 Mètre JI, Tuiga déchire une voile, Mariska remporte la manche

 

 

Les quatre 15 M JI disputent à Monaco la deuxième manche de leur Annual Trophy, qui en comporte quatre : la première a été remportée à Palma par Tuiga, et ils courront ensuite à Portofino et à Saint-Tropez. L’occasion pour les quatre équipages de se retrouver et de fraterniser, comme tous les marins du monde, avant de se faire la guerre sur l’eau.

Courue dans une agréable brise, leur régate d’aujourd’hui promettait un course technique, toute dans la subtilité exigée par le petit temps. La fête fut gâchée pour Tuiga, qui a vu la victoire s’échapper après avoir déchiré une voile. Mariska remporte cette seconde manche, devant The Lady Anne, Tuiga et Hispania.

MCW15mt_02121 (1) MCW15mt_02131 (1)

 

Le Concours des Chefs : promesses tenue

 

Lancée dès la première Monaco Classic Week, cette compétition gastronomique se déroule sur une journée, le chef du bord étant tenu de réaliser le plat du concours même si le bateau sort régater. Une fois remis les paniers contenant tous les ingrédients, légumes, crème, beurre et œufs bio dont disposent les concurrents pour accompagner le homard et le cognac dont ils devaient prouver la compatibilité gustative, les chefs se sont engouffrés dans leur cuisine et n’en sortis quelques heures plus tard, tenant à bout de bras le plat terminé prêt à être déposé à quai, sur la table du jury. Les équipages des 15 Mètre, de retour de régate, en prélude à la « crew party » du soir, sont venus, en joyeuse procession emmenée par la cornemuse d’Hispania,saluer le jury.

 

La présence d’Adriana Karembeu, qui siégeait aux côtés du Jury, composé notamment de Christian Plumail (Yacht Club de Monaco), Christian Garcia (palais Princier), Paolo Sari (Monte-Carlo Beach), n’est sans doute pas étrangère à cet enthousiasme soudain pour la cuisine !  Le palmarès voit la consécration des chefs de trois voiliers, avec à la troisième place le voilier –école italien, avec un coup de cœur, exceptionnellement placé à a 4e place au chef sud-africain Simon White-Law de Sultana, qui sauve l’honneur des motor-yachts !

Résultats :       1er Rowdy, Jonathan White

2- Elena, Bénédicte Cochard

3-Corsaro II, Antonio Mandanici

 

 MCW15sg_04162 (1)

 

L’Art de Vivre la Mer mis aux enchères samedi 

 

En accord avec la philosophie du Yacht Club de Monaco, qui base ses multiples actions autour de « l’Art de Vivre la Mer », l’hôtel des ventes de Monte Carlo organise une vente aux enchères d’objets d’art et de marine provenant pour la plupart de grandes collections privées. Elle se déroulera dans une salle du rez-de-chaussée du Yacht Club ouverte sur le quai, ce qui permet au public de visiter l’exposition et de découvrir des merveilles dignes de grands musées : « Le bassin des yachts à Deauville » de Raoul Dufy, « Les voiliers dans le port de Marseille » ou »Venise », de Marquet, voisinent avec une barque funéraire provenant d’une tombe de pharaon d’il y a 2500 ans, « Le fou de mer «  de Robert Combas et les poissons d’Andy Warhol…Un service à thé en faïence à décor de pavillons de Robj, parfait sur un yacht classique, pourra voisiner avec de l’argenterie provenant des premières classes du Normandie ou de la Compagnie Générale Transatlantique. Les affiches, les instruments de navigation, les montres, les bijoux de corail et de perles feront patienter les acheteurs en attendant les stars de la vente, le motor-yacht de 35m, lancé en 1930 Over the Rainbow ayant appartenu à Jean-Michel Folon, le Swan 76 Garuda, voilier de course lié à l’histoire du YCM, dont il porta les couleurs dans d’innombrables régates, ou encore le coureur d’océans Gonna Gitcha II, ex-UUnet, ex-FleuryMichon X , à bord duquel récemment, un équipage de jeunes du YCM se classait à la 4e place de la course Palermo-Monte Carlo, emmenés par Philippe Monnet et Thierry Leret, responsable de la Section Sportive du Club.

 

Skiff, Skiff, Skiff Hourra !

 

Alors qu’en 2016, la Société Nautique de Monaco organisera le premier championnat du monde d’aviron couru en Principauté, elle participe activement cette année à La Monaco Classic Week avec une exposition et une régate de yoles et de skiffs classiques.  Une jolie collection de bateaux de bois, qui connurent leur heure de gloire dans les années cinquante à soixante-dix, sont exposés devant le siège de la SNM, qui depuis un an partage le nouveau bâtiment du YCM.

 

On y verra 3 bateaux construits à clins en bois de cèdre : une grande yole à 8 rameurs et barreur de 1970 (constructeur Donoratico), une yole à 2 rameurs et barreur des années  1940/50  (Donoratico), un canoë 1 rameur même époque, et deux bateaux en bois à bordé classique des années soixante-dix construits par Salani : un skiff à un rameur et un pair-oar 2 rameurs. 

Samedi, les départs de courses se feront sur 150m de sprint devant le ponton du Y.C.M. de 14h30 à 15h30. Les départs se pratiquent en 5/10 coups d’aviron très rapides (40 coups/ minutes) pour lancer le bateau sur les 50 premiers mètres. Un handicap sera attribué à chaque embarcation. Les équipages seront en tenue de compétition moderne mais porteront un canotier.

 

 

 

Programme prévisionnel (sous réserve de modification – 1er septembre 2015)

 

Accès libre aux quais et au village de la Monaco Classic Week

Situé sur le Quai de l’Hirondelle, au cœur de la YCM Marina et face au spectacle des yachts de la Monaco Classic Week, le Village sera ouvert tous les jours de 9h00 à 21h00. Il réunira une quinzaine d’exposants : chantiers navals, artisans de marine, artistes peintres, photographes, sculpteur, antiquaire…

Accueil du public à bord de Palinuro (77 m) :

les vendredi, samedi et dimanche (de 10h00 à 12h00, de 15h00 à 18h00 et de 21h00 à 23h00).

Entrée libre.

 

Vendredi 11 septembre

11h00              Régate des 15 M JI et des yachts de tradition (départ par type de gréement)

11h00              Régate des Dinghies 12’

14h00-16h30  Epreuve de régularité (motor-yachts)

15h00-16h30  Epreuve de manœuvrabilité (canots automobiles)

17h00              Démonstration dans le port de Dinghies 12’

19h00              Soirée « La Belle Classe » avec la remise du Prix de la Personnalité de la Mer 2015

(sur invitation)

 

Samedi 12 septembre : Journée Belle Epoque

10h00              Concours d’élégance (voiliers) à la sortie du port

12h00              Régate des 15 M JI, des yachts de tradition (départ par type de gréement) et des Dinghies 12’

14h30-15h30  Régate de yoles anciennes (en collaboration avec la Société Nautique de Monaco)

15h00-16h30  Concours d’élégance (motor-yachts et canots automobiles)

17h00              Démonstration dans le port de Dinghies 12’

18h00              Vente aux enchères autour du thème de « l’Art de vivre la mer »

(Hôtel des Ventes de Monte-Carlo, catalogue disponible : www.hvmc.com)

20h30              Nuit du Yachting (Ambiance Belle Epoque, sur invitation)

 

Dimanche 13 septembre

11h00              Remise des Prix (tenue de yachtman, sur invitation)

15h00              Départ pour le Trophée Pasqui (Monaco-Nice)

 

 

Album Photo

 

« 1 de 6 »
Prochains évenements
logo pavillons croisés H 50 PXPrimo Cup - Trophée Credit Suisse

5-7 février 2016

logo pavillons croisés H 50 PXPrimo Cup - Trophée Credit Suisse

12-14 février 2016