XIVe édition de la Palermo-Montecarlo
21 au 26 août

 

Arrivés jeudi 23 août à 19h34, les hommes de Rambler 88 rajoutent une ligne à leur palmarès en décrochant pour la seconde fois, la victoire en temps réel sur la Palermo-Montecarlo. Franchissant la ligne d’arrivée de cette 14e édition en tête en 55 heures, 34 minutes et 30 secondes le monocoque de George David, mené par Brad Butterworth, quadruple vainqueur de l’America’s Cup, décroche ainsi la première place au classement général final en temps réel.

 

 

Il remporte par la même occasion le trophée « Palermo Montecarlo Trofeo Tasca d’Almerita » sans pour autant battre le record détenu depuis 2015 par le Maxi 100 pieds Esimit Europe 2 en
47 heures, 46 minutes et 48 secondes.

 

La première place en temps compensé revient à Tonnerre de Glen, barré par Dominique Tian qui remporte ainsi le Trofeo Angelo Randazzo.

 

 

Les cartes distribuées dès le départ

Rambler 88 aura finement appréhendé la longue remontée de la Sardaigne après le départ donné mardi depuis le Golfe de Mondello par S.A.S. le Prince Albert II, Président du Y.C.M., aux côtés de Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Y.C.M. et d’Agostino Randazzo, Président du Circolo della Vela Sicilia.

Malgré des conditions difficiles annoncées sur les premières 48 heures, le monocoque a scotché la concurrence dès le passage de la bouée de dégagement pour ensuite faire route vers la victoire. Néanmoins, la course n’a pas été de tout repos tant la météo a rendu la navigation compliquée.

 

 

La guerre des nerfs

Tout s’est en effet joué dans les dernières heures de mercredi aux alentours de 22h00. Bloqué dans une zone déventée aux abords de Portofino, Rambler 88 de George David s’est échappé d’une option Est qui aurait pu lui coûter cher. Relégué en deuxième position le temps de finir une nuit usante pour les nerfs, le monocoque américain a finalement repris le contrôle de la course, laissant Lucky dans son sillage. Mené par Bryon Ehrhart, le voilier de près de 22m a sérieusement menacé la première place, respectant un choix plus au large des côtes.

 

Alors en plein portant, à l’affut de la moindre brise, les équipages n’ont pas connu de répit lors de cette interminable remontée de la Corse. Tout près derrière, Ad Maiora, le seul trimaran engagé dans l’épreuve, s’est offert une très belle accélération dès la sortie des Bouches de Bonifacio. Grignotant les milles pour rattraper la tête de course tout au long de la nuit de mercredi à jeudi, le multicoque datant de 1988 a fait preuve de ressources, franchissant la ligne d’arrivée en troisième position mais sans être comptabilisé dans le classement général. La troisième place en temps réel revient donc à Atalanta II.

 

 

Une classique qui reste jeune

Cette course hauturière de 500 milles nautiques est organisée depuis 2004 par le Circolo della Vela Sicilia, en collaboration avec le Yacht Club de Monaco et le Yacht Club Costa Smeralda. Un rendez-vous qui compte par ailleurs comme l’une des étapes du calendrier de l’International Maxi Association (IMA). Une nouvelle édition toujours aussi satisfaisante selon Agostino Randazzo, président du Circolo della Vela Sicilia « le temps n’a pas de prise sur ce rendez-vous en témoigne les participants toujours aussi nombreux et d’un niveau toujours plus élevé. Avec 53 équipages et 10 nationalités représentées, la 14e édition a rempli toutes les espérances ».

 

 

Si l’épreuve est devenue une classique, elle n’en reste pas moins ouverte aux nouveautés. Cette année, un équipage de jeunes régatiers s’est lancé dans la course à bord d’un First 50 Freedom . Une participation qui s’inscrit dans le cadre de la Sailing Youth Offshore Academy U25, projet émanant de la Belle Classe Academy du Y.C.M. qui a pour but de former les professionnels du Yachting tout en suscitant de nouvelles vocations avec son département “Sailing”.

 

 

L’équipage était composé de cinq jeunes de la Section Sportive du Y.C.M. et de trois coureurs du Circolo dela Vela Sicilia, encadrés par deux coaches provenant des deux clubs. Freedom termine à une très belle 17e place en temps réel sur les 52 concurrents. « Malgré une casse sur le bateau, nous avons gardé la tête froide et pour essayer de ne rien lâcher” analyse à l’arrivée Thierry Leret, encadrant du projet “ nous avions à bord des jeunes régatiers très investis et moteurs d’une superbe dynamique. » Les membres de l’équipage se retrouveront dans quelques semaines à l’occasion des Voiles de Saint Tropez.

Le rendez-vous de la prochaine Palermo-Montecarlo est déjà pris. La 15e édition se déroulera du 21 au 25 août 2019.

 

>> RESULTATS

 

XIVe édition de la Palermo-Montecarlo
21 au 26 août

 

Arrivés jeudi 23 août à 19h34, les hommes de Rambler 88 rajoutent une ligne à leur palmarès en décrochant pour la seconde fois, la victoire en temps réel sur la Palermo-Montecarlo. Franchissant la ligne d’arrivée de cette 14e édition en tête en 55 heures, 34 minutes et 30 secondes le monocoque de George David, mené par Brad Butterworth, quadruple vainqueur de l’America’s Cup, décroche ainsi la première place au classement général final en temps réel.

 

 

Il remporte par la même occasion le trophée « Palermo Montecarlo Trofeo Tasca d’Almerita » sans pour autant battre le record détenu depuis 2015 par le Maxi 100 pieds Esimit Europe 2 en
47 heures, 46 minutes et 48 secondes.

 

La première place en temps compensé revient à Tonnerre de Glen, barré par Dominique Tian qui remporte ainsi le Trofeo Angelo Randazzo.

 

 

Les cartes distribuées dès le départ

Rambler 88 aura finement appréhendé la longue remontée de la Sardaigne après le départ donné mardi depuis le Golfe de Mondello par S.A.S. le Prince Albert II, Président du Y.C.M., aux côtés de Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Y.C.M. et d’Agostino Randazzo, Président du Circolo della Vela Sicilia.

Malgré des conditions difficiles annoncées sur les premières 48 heures, le monocoque a scotché la concurrence dès le passage de la bouée de dégagement pour ensuite faire route vers la victoire. Néanmoins, la course n’a pas été de tout repos tant la météo a rendu la navigation compliquée.

 

 

La guerre des nerfs

Tout s’est en effet joué dans les dernières heures de mercredi aux alentours de 22h00. Bloqué dans une zone déventée aux abords de Portofino, Rambler 88 de George David s’est échappé d’une option Est qui aurait pu lui coûter cher. Relégué en deuxième position le temps de finir une nuit usante pour les nerfs, le monocoque américain a finalement repris le contrôle de la course, laissant Lucky dans son sillage. Mené par Bryon Ehrhart, le voilier de près de 22m a sérieusement menacé la première place, respectant un choix plus au large des côtes.

 

Alors en plein portant, à l’affut de la moindre brise, les équipages n’ont pas connu de répit lors de cette interminable remontée de la Corse. Tout près derrière, Ad Maiora, le seul trimaran engagé dans l’épreuve, s’est offert une très belle accélération dès la sortie des Bouches de Bonifacio. Grignotant les milles pour rattraper la tête de course tout au long de la nuit de mercredi à jeudi, le multicoque datant de 1988 a fait preuve de ressources, franchissant la ligne d’arrivée en troisième position mais sans être comptabilisé dans le classement général. La troisième place en temps réel revient donc à Atalanta II.

 

 

Une classique qui reste jeune

Cette course hauturière de 500 milles nautiques est organisée depuis 2004 par le Circolo della Vela Sicilia, en collaboration avec le Yacht Club de Monaco et le Yacht Club Costa Smeralda. Un rendez-vous qui compte par ailleurs comme l’une des étapes du calendrier de l’International Maxi Association (IMA). Une nouvelle édition toujours aussi satisfaisante selon Agostino Randazzo, président du Circolo della Vela Sicilia « le temps n’a pas de prise sur ce rendez-vous en témoigne les participants toujours aussi nombreux et d’un niveau toujours plus élevé. Avec 53 équipages et 10 nationalités représentées, la 14e édition a rempli toutes les espérances ».

 

 

Si l’épreuve est devenue une classique, elle n’en reste pas moins ouverte aux nouveautés. Cette année, un équipage de jeunes régatiers s’est lancé dans la course à bord d’un First 50 Freedom . Une participation qui s’inscrit dans le cadre de la Sailing Youth Offshore Academy U25, projet émanant de la Belle Classe Academy du Y.C.M. qui a pour but de former les professionnels du Yachting tout en suscitant de nouvelles vocations avec son département “Sailing”.

 

 

L’équipage était composé de cinq jeunes de la Section Sportive du Y.C.M. et de trois coureurs du Circolo dela Vela Sicilia, encadrés par deux coaches provenant des deux clubs. Freedom termine à une très belle 17e place en temps réel sur les 52 concurrents. « Malgré une casse sur le bateau, nous avons gardé la tête froide et pour essayer de ne rien lâcher” analyse à l’arrivée Thierry Leret, encadrant du projet “ nous avions à bord des jeunes régatiers très investis et moteurs d’une superbe dynamique. » Les membres de l’équipage se retrouveront dans quelques semaines à l’occasion des Voiles de Saint Tropez.

Le rendez-vous de la prochaine Palermo-Montecarlo est déjà pris. La 15e édition se déroulera du 21 au 25 août 2019.

 

>> RESULTATS