1er Monaco Globe Series
1-8 juin 2018

 

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas sur ces Monaco Globe Series, première étape du nouveau championnat du monde IMOCA 2018-2020. Organisée par le Yacht Club de Monaco, cette épreuve permet aux concurrents d’engranger un maximum de points en vue d’une sélection pour le Vendée Globe 2020. Depuis le départ de cette course en double, sans escale et sans assistance, les concurrents composent entre conditions extrêmement variées et manoeuvres en tout genre.

 

Ça pousse à l’arrière

Il aura fallu moins de 24h00 aux neuf 60 pieds pour atteindre le sud-Sardaigne depuis la sortie des Bouches de Bonifacio dans lesquels près de 30 noeuds ont soufflé. Une météo en dent de scie qui a demandé des compromis en termes de trajectoire et une attention de tous les instants, en témoigne Alain Gautier co-skipper de Monin « ça a été animé, assez physique avec pas mal de changements de voile donc là, ça tire. On manque un peu de sommeil mais les conditions sont intéressantes et les paysages sont magnifiques. » Du sport il y en a eu sur tous les ponts comme celui de 4myplanet2 d’Alexia Barrier « la météo nous a imposé un rythme d’enfer avec beaucoup de manoeuvres. Mais nous avons eu un beau cadeau avec un record de vitesse du bateau à 24,5 noeuds ! »

 

Lors de la descente des côtes sardes, certains ont préféré une option Est pour toucher un peu plus de vent à l’image de Malizia II mené par Pierre Casiraghi et Boris Herrmann. D’autres, à l’instar de SMA, ont opté pour une route plus droite « un choix qui a payé » analyse Guillaume Rottee, directeur de course, « puisqu’aujourd’hui, Paul et Gwénolé naviguent dans un mouchoir de poche avec trois autres concurrents : Monin, Kilcullen Team Ireland et Newrest – Art & Fenêtre et tous se disputent la première place. » Des leaders qui jouent au jeu des chaises musicales et qui sont imités par leurs poursuivants. En effet, Malizia II et Bureau Vallée 2 ne se quittent plus depuis plusieurs heures gardant un oeil sur leur progression respective.

 

 

Une remontée tactique

 

Les bateaux ont franchi la porte située au sud-ouest de Cagliari tôt ce matin avant d’entamer la remontée en direction de l’île de Bagaud vers Porquerolles. « L’axe du parcours va traverser deux systèmes météo » précise la direction de course « le premier est actif le long de la Sardaigne alors que le second est annoncé plus à l’ouest et surtout plus venté. »

SMA a clairement montré sa volonté de s’engager sur une route plus directe contrairement à Monin, un peu plus décalé sur l’ouest du parcours. Avec 5 à 8 noeuds annoncés dans les prochaines heures, la tendance météo donnera certainement naissance à de nouvelles joutes tactiques, de quoi assurer le spectacle.

 

 

Carnet de bord

Afin de faire vivre la course de l’intérieur, les concurrents partagent de nombreuses vidéos et témoignages à travers les réseaux sociaux, à suivre notamment sur celui du Yacht Club de Monaco (https://www.facebook.com/yachtclubmonaco/) ou sur le site du Y.C.M : www.ycm.org.

Ces morceaux de vie qui permettent à chacun d’embarquer dans le quotidien des marins en course. Des navigateurs qui témoignent de la beauté du parcours et de l’état du milieu marin à l’image d’Alexia Barrier et Pierre Quiroga (4myplanet2) qui ont pu observer une tortue, des dauphins bleus et blancs… une richesse animale incroyable et propre à la Méditerranée.

Ils devraient atteindre la prochaine marque de parcours (l’île de Bagaud vers Porquerolles) mercredi 6 juin en début de soirée. A noter que toutes les trente minutes, leur position est communiquée et publiée sur la cartographie de la course : http://bit.ly/2JdTu4i.

 

 

Classement au dernier relevé du 05/06/2018 à 17h00 :
1. SMA – Paul Meilhat / Gwénolé Gahinet
2. Monin – Isabelle Joschke / Alain Gautier
3. Kilcullen Team Ireland – Joan Mulloy / Thomas Ruyant
4. Newrest – Art & Fenêtres – Fabrice Amedeo / Eric Peron
5. Bureau Vallée 2 – Louis Burton / Arthur Hubert
6. Malizia II -Yacht Club de Monaco – Pierre Casiraghi / Boris Herrmann
7. 4myplanet2 – Alexia Barrier / Pierre Quirogea
8. Boulogne Billancourt – Stéphane Le Diraison / Stan Maslard
9. Groupe Setin – Manuel Cousin / Alan Roura

A vos agendas

Vendredi 8 juin 2018 18h00 : Cérémonie de remise des prix

1er Monaco Globe Series
1-8 juin 2018

 

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas sur ces Monaco Globe Series, première étape du nouveau championnat du monde IMOCA 2018-2020. Organisée par le Yacht Club de Monaco, cette épreuve permet aux concurrents d’engranger un maximum de points en vue d’une sélection pour le Vendée Globe 2020. Depuis le départ de cette course en double, sans escale et sans assistance, les concurrents composent entre conditions extrêmement variées et manoeuvres en tout genre.

 

Ça pousse à l’arrière

Il aura fallu moins de 24h00 aux neuf 60 pieds pour atteindre le sud-Sardaigne depuis la sortie des Bouches de Bonifacio dans lesquels près de 30 noeuds ont soufflé. Une météo en dent de scie qui a demandé des compromis en termes de trajectoire et une attention de tous les instants, en témoigne Alain Gautier co-skipper de Monin « ça a été animé, assez physique avec pas mal de changements de voile donc là, ça tire. On manque un peu de sommeil mais les conditions sont intéressantes et les paysages sont magnifiques. » Du sport il y en a eu sur tous les ponts comme celui de 4myplanet2 d’Alexia Barrier « la météo nous a imposé un rythme d’enfer avec beaucoup de manoeuvres. Mais nous avons eu un beau cadeau avec un record de vitesse du bateau à 24,5 noeuds ! »

 

Lors de la descente des côtes sardes, certains ont préféré une option Est pour toucher un peu plus de vent à l’image de Malizia II mené par Pierre Casiraghi et Boris Herrmann. D’autres, à l’instar de SMA, ont opté pour une route plus droite « un choix qui a payé » analyse Guillaume Rottee, directeur de course, « puisqu’aujourd’hui, Paul et Gwénolé naviguent dans un mouchoir de poche avec trois autres concurrents : Monin, Kilcullen Team Ireland et Newrest – Art & Fenêtre et tous se disputent la première place. » Des leaders qui jouent au jeu des chaises musicales et qui sont imités par leurs poursuivants. En effet, Malizia II et Bureau Vallée 2 ne se quittent plus depuis plusieurs heures gardant un oeil sur leur progression respective.

 

 

Une remontée tactique

 

Les bateaux ont franchi la porte située au sud-ouest de Cagliari tôt ce matin avant d’entamer la remontée en direction de l’île de Bagaud vers Porquerolles. « L’axe du parcours va traverser deux systèmes météo » précise la direction de course « le premier est actif le long de la Sardaigne alors que le second est annoncé plus à l’ouest et surtout plus venté. »

SMA a clairement montré sa volonté de s’engager sur une route plus directe contrairement à Monin, un peu plus décalé sur l’ouest du parcours. Avec 5 à 8 noeuds annoncés dans les prochaines heures, la tendance météo donnera certainement naissance à de nouvelles joutes tactiques, de quoi assurer le spectacle.

 

 

Carnet de bord

Afin de faire vivre la course de l’intérieur, les concurrents partagent de nombreuses vidéos et témoignages à travers les réseaux sociaux, à suivre notamment sur celui du Yacht Club de Monaco (https://www.facebook.com/yachtclubmonaco/) ou sur le site du Y.C.M : www.ycm.org.

Ces morceaux de vie qui permettent à chacun d’embarquer dans le quotidien des marins en course. Des navigateurs qui témoignent de la beauté du parcours et de l’état du milieu marin à l’image d’Alexia Barrier et Pierre Quiroga (4myplanet2) qui ont pu observer une tortue, des dauphins bleus et blancs… une richesse animale incroyable et propre à la Méditerranée.

Ils devraient atteindre la prochaine marque de parcours (l’île de Bagaud vers Porquerolles) mercredi 6 juin en début de soirée. A noter que toutes les trente minutes, leur position est communiquée et publiée sur la cartographie de la course : http://bit.ly/2JdTu4i.

 

 

Classement au dernier relevé du 05/06/2018 à 17h00 :
1. SMA – Paul Meilhat / Gwénolé Gahinet
2. Monin – Isabelle Joschke / Alain Gautier
3. Kilcullen Team Ireland – Joan Mulloy / Thomas Ruyant
4. Newrest – Art & Fenêtres – Fabrice Amedeo / Eric Peron
5. Bureau Vallée 2 – Louis Burton / Arthur Hubert
6. Malizia II -Yacht Club de Monaco – Pierre Casiraghi / Boris Herrmann
7. 4myplanet2 – Alexia Barrier / Pierre Quirogea
8. Boulogne Billancourt – Stéphane Le Diraison / Stan Maslard
9. Groupe Setin – Manuel Cousin / Alan Roura

A vos agendas

Vendredi 8 juin 2018 18h00 : Cérémonie de remise des prix