Faites vos jeux
8 août 2018
Tuiga retrouve les 15 M JI
9 août 2018

Les énergies propres propulsent le yachting de demain

Le Solar & Energy Boat Challenge 

Les avancées techniques en 2018

 

2 – 6 juillet 2019

Organisé en juillet dernier par le Yacht Club de Monaco, en collaboration avec la Fondation Hydros, l’Union International Motonautique et la Fondation Prince Albert II de Monaco, le Solar & Energy Boat Challenge est un évènement motonautique unique au monde.

Dans le sillage des premiers meetings de canots automobiles de 1904 et renouant avec la tradition d’innovation de Monaco en matière de motorisation, le Y.C.M. entend laisser le champ libre à la créativité des jeunes ingénieurs associés à l’expérience d’industriels, afin d’imaginer, créer et optimiser les différents modes de propulsion du Yachting de demain, avec exclusivement des sources d’énergie propre. Un véritable défi technologique afin de répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux des industries nautiques et maritimes.

 

Au nombre toujours plus croissant de participants de cette 5e édition (200 concurrents de 12 nationalités répartis en 30 équipages et 3 catégories : Solar Class, Offshore Class et Energy Class lancée en 2018) s’ajoutent des avancées scientifiques notables.

 

Ainsi, en complément des différentes épreuves nautiques, qui ont vu la nouvelle victoire de Clafis Victron Energy Solar Boat Team, mené par Gerhard van der Schaar, le Y.C.M. a souhaité encourager l’Open Source, à savoir : le partage des connaissances et de leurs projets avec la mise en place de Tech Talks. Ce rendez-vous quotidien sous forme de conférences, destinés aux concurrents, a séduit la majorité des équipes des jeunes étudiants, tous désireux de pouvoir transmettre des informations utiles et nécessaires au développement de l’industrie. Dans cette optique, le Y.C.M. a créé un groupe de discussion sur la page facebook du Solar & Energy Boat Challenge consultable par tous, qui permet de suivre à distance les avancées de chacun.

 

Certaines équipes sont même désormais en mesure de proposer sur le marché des batteries compactes, prêtes à l’emploi, d’une capacité de 0,12 kW par kilo ou, encore des régulateurs MPTT (maximum power point tracking) permettant d’obtenir le meilleur rendement des panneaux photovoltaïques à plus de 95% en optimisant la charge de la batterie et en prolongeant sa durée de vie.

 

Quant à la propulsion, on observe des améliorations intéressantes sur l’efficacité de la transmission, maintenant en L au lieu du traditionnel Z, qui peut atteindre un rendement de 80% contre 50% en moyenne pour l’industrie. Ces hélices contrarotatives, hyper compactes permettent une réduction du bruit et des vibrations mais aussi un meilleur contrôle et un meilleur rendement. Aujourd’hui, des moteurs électriques de 13 kW pèsent 32 kg, alors que des prototypes dévoilés lors du Solar & Energy Boat Challenge présentent une capacité de 30 kW pour un poids de 13 kilos. Par ailleurs, les cellules solaires sont désormais flexibles.

 

Synthèse des avancées techniques en 2018

 

  • Des batteries plus efficaces :
    • Plus compactes
    • Une capacité plus importante : 0,12 Kw/kilo
    • Une charge optimisée grâce à des régulateurs MPPT (maximum power point tracking) permettant un meilleur rendement des panneaux photovoltaïques (+ de 95%)
    • Une durée de vie plus importante
  • La propulsion évolue‎ :
    • L’efficacité de la transmission en L au lieu du traditionnel Z qui peut atteindre un rendement de 80% contre 50% en moyenne pour l’industrie
    • Des hélices contrarotatives, hyper compactes, plus silencieuses, avec moins de vibrations
    • Un meilleur contrôle et rendement des moteurs
    • Présentation de prototypes de 13 kg pour une capacité de 30 Kw (contre 32 kg pour 13 Kw en moyenne actuellement pour l’industrie)

 

  • Des cellules solaires flexibles

Plus d’informations sur le groupe facebook du Solar & Energy Boat Challenge

 

L’année prochaine, pour la 6e édition (2-6 juillet 2019), le stockage d’énergie tendra à évoluer. Un accent particulier sera mis sur le stockage de l’énergie. Certaines équipes qui s’aligneront au départ des épreuves dans la catégorie Energy Class envisagent de développer une pile à combustible complète qui, très vite, deviendra le générateur de demain pour la plupart des yachts. Finies les nuisances sonores, les vibrations, les gaz d’échappement : seuls de l’eau et de l’oxygène seront rejetés et donc aucune pollution ne sera engendrée : un grand pas vers l’avenir !

 

Le Solar & Energy Boat Challenge 

Les avancées techniques en 2018

 

2 – 6 juillet 2019

Organisé en juillet dernier par le Yacht Club de Monaco, en collaboration avec la Fondation Hydros, l’Union International Motonautique et la Fondation Prince Albert II de Monaco, le Solar & Energy Boat Challenge est un évènement motonautique unique au monde.

Dans le sillage des premiers meetings de canots automobiles de 1904 et renouant avec la tradition d’innovation de Monaco en matière de motorisation, le Y.C.M. entend laisser le champ libre à la créativité des jeunes ingénieurs associés à l’expérience d’industriels, afin d’imaginer, créer et optimiser les différents modes de propulsion du Yachting de demain, avec exclusivement des sources d’énergie propre. Un véritable défi technologique afin de répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux des industries nautiques et maritimes.

 

Au nombre toujours plus croissant de participants de cette 5e édition (200 concurrents de 12 nationalités répartis en 30 équipages et 3 catégories : Solar Class, Offshore Class et Energy Class lancée en 2018) s’ajoutent des avancées scientifiques notables.

 

Ainsi, en complément des différentes épreuves nautiques, qui ont vu la nouvelle victoire de Clafis Victron Energy Solar Boat Team, mené par Gerhard van der Schaar, le Y.C.M. a souhaité encourager l’Open Source, à savoir : le partage des connaissances et de leurs projets avec la mise en place de Tech Talks. Ce rendez-vous quotidien sous forme de conférences, destinés aux concurrents, a séduit la majorité des équipes des jeunes étudiants, tous désireux de pouvoir transmettre des informations utiles et nécessaires au développement de l’industrie. Dans cette optique, le Y.C.M. a créé un groupe de discussion sur la page facebook du Solar & Energy Boat Challenge consultable par tous, qui permet de suivre à distance les avancées de chacun.

 

Certaines équipes sont même désormais en mesure de proposer sur le marché des batteries compactes, prêtes à l’emploi, d’une capacité de 0,12 kW par kilo ou, encore des régulateurs MPTT (maximum power point tracking) permettant d’obtenir le meilleur rendement des panneaux photovoltaïques à plus de 95% en optimisant la charge de la batterie et en prolongeant sa durée de vie.

 

Quant à la propulsion, on observe des améliorations intéressantes sur l’efficacité de la transmission, maintenant en L au lieu du traditionnel Z, qui peut atteindre un rendement de 80% contre 50% en moyenne pour l’industrie. Ces hélices contrarotatives, hyper compactes permettent une réduction du bruit et des vibrations mais aussi un meilleur contrôle et un meilleur rendement. Aujourd’hui, des moteurs électriques de 13 kW pèsent 32 kg, alors que des prototypes dévoilés lors du Solar & Energy Boat Challenge présentent une capacité de 30 kW pour un poids de 13 kilos. Par ailleurs, les cellules solaires sont désormais flexibles.

 

Synthèse des avancées techniques en 2018

 

  • Des batteries plus efficaces :
    • Plus compactes
    • Une capacité plus importante : 0,12 Kw/kilo
    • Une charge optimisée grâce à des régulateurs MPPT (maximum power point tracking) permettant un meilleur rendement des panneaux photovoltaïques (+ de 95%)
    • Une durée de vie plus importante
  • La propulsion évolue‎ :
    • L’efficacité de la transmission en L au lieu du traditionnel Z qui peut atteindre un rendement de 80% contre 50% en moyenne pour l’industrie
    • Des hélices contrarotatives, hyper compactes, plus silencieuses, avec moins de vibrations
    • Un meilleur contrôle et rendement des moteurs
    • Présentation de prototypes de 13 kg pour une capacité de 30 Kw (contre 32 kg pour 13 Kw en moyenne actuellement pour l’industrie)

 

  • Des cellules solaires flexibles

Plus d’informations sur le groupe facebook du Solar & Energy Boat Challenge

 

L’année prochaine, pour la 6e édition (2-6 juillet 2019), le stockage d’énergie tendra à évoluer. Un accent particulier sera mis sur le stockage de l’énergie. Certaines équipes qui s’aligneront au départ des épreuves dans la catégorie Energy Class envisagent de développer une pile à combustible complète qui, très vite, deviendra le générateur de demain pour la plupart des yachts. Finies les nuisances sonores, les vibrations, les gaz d’échappement : seuls de l’eau et de l’oxygène seront rejetés et donc aucune pollution ne sera engendrée : un grand pas vers l’avenir !