C’est le rendez-vous ultime du circuit GC32, celui qui peut tout changer au classement général final de la saison. Sept équipages ont fait le déplacement pour venir s’affronter en bonne et due forme sur le plan d’eau de la cité phocéenne. Présent avec la ferme intention de performer, l’équipage monégasque de Malizia, certainement le plus local de l’étape, compte bien renverser la vapeur, lui qui a vu s’échapper ses rêves de podium à cause d’une avarie lors de la dernière épreuve.

 

 

La régularité finit par gagner

 

Avec un objectif bien défini, la formation monégasque, a redoublé d’efforts en ce premier jour de course, ne se laissant pas entraîner par des choix tactiques trop osées. Malizia a préféré contrôler ses adversaires tout au long des quatre manches courues et ainsi se positionner au centre des débats notamment lors des bords de près, se faisant l’économie de trop nombreux virements pour ne pas ralentir la machine.

Une politique payante en témoigne ses résultats de la journée : 5e, 3e, 3e et 1er. Une dernière course à l’image des ambitions monégasques et qui annonce la couleur pour la suite. Ce jeudi soir, Malizia pointe deuxième au classement général provisoire juste derrière les français de Zoulou.

 

>> Résultats >>

 

Rendez-vous demain, vendredi 13 octobre 13h00 pour la suite des courses.

C’est le rendez-vous ultime du circuit GC32, celui qui peut tout changer au classement général final de la saison. Sept équipages ont fait le déplacement pour venir s’affronter en bonne et due forme sur le plan d’eau de la cité phocéenne. Présent avec la ferme intention de performer, l’équipage monégasque de Malizia, certainement le plus local de l’étape, compte bien renverser la vapeur, lui qui a vu s’échapper ses rêves de podium à cause d’une avarie lors de la dernière épreuve.

 

 

La régularité finit par gagner

 

Avec un objectif bien défini, la formation monégasque, a redoublé d’efforts en ce premier jour de course, ne se laissant pas entraîner par des choix tactiques trop osées. Malizia a préféré contrôler ses adversaires tout au long des quatre manches courues et ainsi se positionner au centre des débats notamment lors des bords de près, se faisant l’économie de trop nombreux virements pour ne pas ralentir la machine.

Une politique payante en témoigne ses résultats de la journée : 5e, 3e, 3e et 1er. Une dernière course à l’image des ambitions monégasques et qui annonce la couleur pour la suite. Ce jeudi soir, Malizia pointe deuxième au classement général provisoire juste derrière les français de Zoulou.

 

>> Résultats >>

 

Rendez-vous demain, vendredi 13 octobre 13h00 pour la suite des courses.