Malizia a le vent en poupe
4 août 2017
Pierre Casiraghi et Boris Herrmann à l’assaut du Fastnet
6 août 2017

Malizia au seuil du podium de la 36e Copa del Rey-Mapfre

Palma de Majorque (2-5 août 2017)

 

Réunie pour la seconde année consécutive à Palma de Majorque pour la 36e Copa del Rey-Mapfre, la flotte des GC32 vient de conclure la troisième étape de son circuit. Dix catamarans à foils étaient au départ de cette traditionnelle compétition de haut-vol qui rassemble plus de 1500 marins de 22 nations. Une régate très concluante pour Malizia et son barreur Pierre Casiraghi qui signent une très belle 4e place au classement général final avec deux victoires de manche et à égalité de point avec le troisième Realteam de Esteban Gracia.

Une réelle performance face à un plateau très expérimenté, composé de marins issus de la course au large mais également de la Coupe de l’America. La victoire revient à l’équipage japonais Mamma Aiuto ! emmené par Naofumi Kamei, devant les Américains de Argo.

 

 

Malizia au rendez-vous des promesses

 

Comme annoncé peu avant le départ, les hommes de Malizia étaient venus avec la ferme intention de briller sur le plan d’eau espagnol et ils n’ont pas démérité. Lors des 14 manches disputées, les Monégasques ont rivalisé avec les meilleurs équipages, avec notamment deux victoires de manche et deux places de deuxième. Ils ont opéré des remontées spectaculaires au fil des bords de près et de portant, de quoi palier des départs en demi-teinte. Résultat : Malizia s’est systématiquement créé de belles opportunités lui permettant de rester au contact du groupe de tête. « Bien sûr, nous sommes un peu déçus de ne pas monter sur la troisième marche du podium, mais je trouve que nous avons beaucoup progressé cette semaine et que le travail de contrôle de nos adversaires porte ses fruits. C’est très encourageant pour les prochaines étapes du circuit », commente Pierre Casiraghi.

 

 

De Malizia à Malizia II…

 

Alors que le prochain rendez-vous en GC32 est programmé à Calvi, en Corse (13 au 16 septembre), pas de vacances pour Pierre Casiraghi et Boris Herrmann, qui prendront dès demain, dimanche 6 août, le départ de la mythique Rolex Fastnet Race, à bord de l’IMOCA 60’ Malizia II.
Au programme, un parcours de 608 milles nautiques pour les 400 bateaux au départ de Cowes, direction le phare du Fastnet au sud de l’Irlande, la marque de parcours la plus célèbre de la course au large, avant de rallier Plymouth.

 

Ce rendez-vous sera la première régate officielle en flotte pour Pierre et Boris à bord de Malizia II, après leur traversée Monaco-Calvi, qui leur a permis d’établir un temps référence. « Le Fastnet est une grande classique, j’ai toujours rêvé de pouvoir y participer, avec mon propre bateau. Je me réjouis de naviguer en double avec Boris. Et cela va être très instructif de nous mesurer pour la première fois aux autres IMOCA. » conclut Pierre Casiraghi. A noter que sur les neuf monocoques IMOCA 60’ engagés, trois d’entre eux étaient sur le podium du dernier Vendée Globe.

Palma de Majorque (2-5 août 2017)

 

Réunie pour la seconde année consécutive à Palma de Majorque pour la 36e Copa del Rey-Mapfre, la flotte des GC32 vient de conclure la troisième étape de son circuit. Dix catamarans à foils étaient au départ de cette traditionnelle compétition de haut-vol qui rassemble plus de 1500 marins de 22 nations. Une régate très concluante pour Malizia et son barreur Pierre Casiraghi qui signent une très belle 4e place au classement général final avec deux victoires de manche et à égalité de point avec le troisième Realteam de Esteban Gracia.

Une réelle performance face à un plateau très expérimenté, composé de marins issus de la course au large mais également de la Coupe de l’America. La victoire revient à l’équipage japonais Mamma Aiuto ! emmené par Naofumi Kamei, devant les Américains de Argo.

 

 

Malizia au rendez-vous des promesses

 

Comme annoncé peu avant le départ, les hommes de Malizia étaient venus avec la ferme intention de briller sur le plan d’eau espagnol et ils n’ont pas démérité. Lors des 14 manches disputées, les Monégasques ont rivalisé avec les meilleurs équipages, avec notamment deux victoires de manche et deux places de deuxième. Ils ont opéré des remontées spectaculaires au fil des bords de près et de portant, de quoi palier des départs en demi-teinte. Résultat : Malizia s’est systématiquement créé de belles opportunités lui permettant de rester au contact du groupe de tête. « Bien sûr, nous sommes un peu déçus de ne pas monter sur la troisième marche du podium, mais je trouve que nous avons beaucoup progressé cette semaine et que le travail de contrôle de nos adversaires porte ses fruits. C’est très encourageant pour les prochaines étapes du circuit », commente Pierre Casiraghi.

 

 

De Malizia à Malizia II…

 

Alors que le prochain rendez-vous en GC32 est programmé à Calvi, en Corse (13 au 16 septembre), pas de vacances pour Pierre Casiraghi et Boris Herrmann, qui prendront dès demain, dimanche 6 août, le départ de la mythique Rolex Fastnet Race, à bord de l’IMOCA 60’ Malizia II.
Au programme, un parcours de 608 milles nautiques pour les 400 bateaux au départ de Cowes, direction le phare du Fastnet au sud de l’Irlande, la marque de parcours la plus célèbre de la course au large, avant de rallier Plymouth.

 

Ce rendez-vous sera la première régate officielle en flotte pour Pierre et Boris à bord de Malizia II, après leur traversée Monaco-Calvi, qui leur a permis d’établir un temps référence. « Le Fastnet est une grande classique, j’ai toujours rêvé de pouvoir y participer, avec mon propre bateau. Je me réjouis de naviguer en double avec Boris. Et cela va être très instructif de nous mesurer pour la première fois aux autres IMOCA. » conclut Pierre Casiraghi. A noter que sur les neuf monocoques IMOCA 60’ engagés, trois d’entre eux étaient sur le podium du dernier Vendée Globe.