Le premier jour du Monaco Swan One Design 2018 a été plus que prometteur puisque trois manches ont été disputées par l’ensemble des trois flottes présentes sur le plan d’eau.
Avec des courses extrêmement serrées dans chaque catégorie, les concurrents ont été ravis du niveau exceptionnel de cette compétition. Si tout le monde se considère déjà gagnant après cette première journée de régates, certains ont su néanmoins tirer leur épingle du jeu à l’instar de Cuordileone de Leonardo Ferragamo en ClubSwan 50, Porron IX de Luis Senis Segarra en Swan 45 et Far Star de Lorenzo Mondo en ClubSwan 42.

L’arrivée des premières risées dans le port a annoncé le début des hostilités. C’est à 11h15, une fois l’aperçu à terre affalé, que les équipages ont pris la mer pour s’aligner au départ de la première course lancée à 12h30. 8 à 10 nœuds de sud-sud-est ont permis de courir trois manches d’une distance de 4,6 à 5,2 milles nautiques.

 

 

ClubSwan 50

Le tacticien de Cuordileone Ken Read n’a peut-être jamais navigué au large de Monaco mais possède une énorme expérience. Nommé deux fois au titre du Rolex US Yachtman de l’année, engagé à deux reprises en tant que skipper sur la Volvo Ocean Race, deux fois barreur de l’America’s Cup, il est également détenteur de neuf titres de champion du monde dans différentes catégories. Peu avant les régates, Read renouvelait son sentiment sur l’équipe italienne, dirigée par Leonardo Ferragamo, le président de Nautor’s Swan, « les attentes pour cette semaine sont évidemment très élevées. C’est une petite flotte, mais très compétitive. Rien ne peut être pris pour acquis, mais nous avons navigué ensemble pendant un certain temps et attendons de bonnes choses. Cela va être difficile, mais nous sommes prêts à relever le défi. »

 

Un challenge que les Italiens ont en effet relevé en menant la flotte des ClubSwan 50 durant la première manche, avant de s’emparer de la victoire sur le dernier bord de la deuxième course et terminer deuxième de la dernière rencontre du jour. Avec seulement 90 secondes séparant les trois premiers bateaux à chaque arrivée, la marge d’erreur était réduite. Ken Read a pu compter sur le soutien tactique de Daniele Cassinari pour faire face aux nombreuses bascules de vent venues pimenter le déroulement des évènements.

 

Le bateau suisse Mathilde de Morten Kielland est resté au coude à coude avec Cuordileone tout au long de l’après-midi et se classe troisième ce soir. Les Russes de Skorpidi, à égalité de points avec Mathilde, occupe la deuxième place grâce à une victoire convaincante dans la dernière course. Le régatier Nacho Postigo a confirmé le sentiment de Ken Read sur les conditions changeantes qui se sont invitées sur le parcours « c’était assez ouvert avec un vent oscillant entre le 205° et le 230°. Il y a eu de gros moments où la gauche était favorable avant que cela ne bascule à droite. C’était délicat en termes de tactique. Cuordileone a fait du très bon travail en arrivant à lire le plan d’eau parfaitement. C’était une bonne journée de course. »

 

Swan 45

Dans la catégorie Swan 45, Porron IX de Luis Senis Segarra démarre la saison de la même manière qu’il conclut la dernière. Le Champion du Monde 2017 de Swan 45 mène ainsi le classement général provisoire, un point devant Ange Transparent 2 de Valter Pizzoli du Y.C.M. pour qui « la navigation était relativement facile car le vent n’était pas très fort, autour de 10 nœuds. Mais, il y avait de sérieux concurrents. Nous sommes satisfaits des résultats aujourd’hui – premier, deuxième puis encore deuxième – mais nous voulons être encore meilleurs demain. Nous aimerions grimper à la première place. » Très régulièrement engagé dans les régates organisées à Monaco, Valter Pizzoli précise que « ce n’est pas un plan d’eau facile, car le vent peut changer de direction fréquemment, ce qui rend la navigation très excitante. »

 

ClubSwan 42

 

Far Star réalise une journée sans faute remportant les trois manches du jour. L’armateur italien Lorenzo Mondo, aux côtés du tacticien slovène Branko Brcin, veut éviter les erreurs du passé « on gagne toujours le premier jour mais après on ne maintient pas le rythme. Donc, on espère vraiment que demain nous pourrons reproduire les mêmes résultats et conserver la première place. »

Présent à Monaco pour la première fois Lorenzo Mondo reconnait les spécificités tactiques du plan d’eau « Nous passions de 8 à 12 nœuds avant de revenir à 8 nœuds. Cela a demandé une énorme réactivité mais nous avons un bon tacticien donc nous avons réussi. »
« Gagner une fois est assez facile » poursuit le régatier « Nous devons rester concentrés sur notre objectif qui est de prendre plaisir à naviguer et si possible remporter l’épreuve. »

 

 

Tir de séparation

Cette première journée a donc été couronnée de succès pour le Yacht Club de Monaco et le Nautor’s Swan. Leonardo Ferragamo n’a pas tardé à reconnaître la satisfaction de tous ceux qui se sont investis dans le lancement du Monaco Swan One Design « Cela faisait longtemps que nous rêvions de le faire et je suis particulièrement heureux que cela se déroule dans le cadre du coup d’envoi du Nations Trophy Mediterranean League. »

Les courses se poursuivent demain 29 mars avec une première manche prévue à 11h00.

 

Le premier jour du Monaco Swan One Design 2018 a été plus que prometteur puisque trois manches ont été disputées par l’ensemble des trois flottes présentes sur le plan d’eau.
Avec des courses extrêmement serrées dans chaque catégorie, les concurrents ont été ravis du niveau exceptionnel de cette compétition. Si tout le monde se considère déjà gagnant après cette première journée de régates, certains ont su néanmoins tirer leur épingle du jeu à l’instar de Cuordileone de Leonardo Ferragamo en ClubSwan 50, Porron IX de Luis Senis Segarra en Swan 45 et Far Star de Lorenzo Mondo en ClubSwan 42.

L’arrivée des premières risées dans le port a annoncé le début des hostilités. C’est à 11h15, une fois l’aperçu à terre affalé, que les équipages ont pris la mer pour s’aligner au départ de la première course lancée à 12h30. 8 à 10 nœuds de sud-sud-est ont permis de courir trois manches d’une distance de 4,6 à 5,2 milles nautiques.

 

 

ClubSwan 50

Le tacticien de Cuordileone Ken Read n’a peut-être jamais navigué au large de Monaco mais possède une énorme expérience. Nommé deux fois au titre du Rolex US Yachtman de l’année, engagé à deux reprises en tant que skipper sur la Volvo Ocean Race, deux fois barreur de l’America’s Cup, il est également détenteur de neuf titres de champion du monde dans différentes catégories. Peu avant les régates, Read renouvelait son sentiment sur l’équipe italienne, dirigée par Leonardo Ferragamo, le président de Nautor’s Swan, « les attentes pour cette semaine sont évidemment très élevées. C’est une petite flotte, mais très compétitive. Rien ne peut être pris pour acquis, mais nous avons navigué ensemble pendant un certain temps et attendons de bonnes choses. Cela va être difficile, mais nous sommes prêts à relever le défi. »

 

Un challenge que les Italiens ont en effet relevé en menant la flotte des ClubSwan 50 durant la première manche, avant de s’emparer de la victoire sur le dernier bord de la deuxième course et terminer deuxième de la dernière rencontre du jour. Avec seulement 90 secondes séparant les trois premiers bateaux à chaque arrivée, la marge d’erreur était réduite. Ken Read a pu compter sur le soutien tactique de Daniele Cassinari pour faire face aux nombreuses bascules de vent venues pimenter le déroulement des évènements.

 

Le bateau suisse Mathilde de Morten Kielland est resté au coude à coude avec Cuordileone tout au long de l’après-midi et se classe troisième ce soir. Les Russes de Skorpidi, à égalité de points avec Mathilde, occupe la deuxième place grâce à une victoire convaincante dans la dernière course. Le régatier Nacho Postigo a confirmé le sentiment de Ken Read sur les conditions changeantes qui se sont invitées sur le parcours « c’était assez ouvert avec un vent oscillant entre le 205° et le 230°. Il y a eu de gros moments où la gauche était favorable avant que cela ne bascule à droite. C’était délicat en termes de tactique. Cuordileone a fait du très bon travail en arrivant à lire le plan d’eau parfaitement. C’était une bonne journée de course. »

 

Swan 45

Dans la catégorie Swan 45, Porron IX de Luis Senis Segarra démarre la saison de la même manière qu’il conclut la dernière. Le Champion du Monde 2017 de Swan 45 mène ainsi le classement général provisoire, un point devant Ange Transparent 2 de Valter Pizzoli du Y.C.M. pour qui « la navigation était relativement facile car le vent n’était pas très fort, autour de 10 nœuds. Mais, il y avait de sérieux concurrents. Nous sommes satisfaits des résultats aujourd’hui – premier, deuxième puis encore deuxième – mais nous voulons être encore meilleurs demain. Nous aimerions grimper à la première place. » Très régulièrement engagé dans les régates organisées à Monaco, Valter Pizzoli précise que « ce n’est pas un plan d’eau facile, car le vent peut changer de direction fréquemment, ce qui rend la navigation très excitante. »

 

ClubSwan 42

 

Far Star réalise une journée sans faute remportant les trois manches du jour. L’armateur italien Lorenzo Mondo, aux côtés du tacticien slovène Branko Brcin, veut éviter les erreurs du passé « on gagne toujours le premier jour mais après on ne maintient pas le rythme. Donc, on espère vraiment que demain nous pourrons reproduire les mêmes résultats et conserver la première place. »

Présent à Monaco pour la première fois Lorenzo Mondo reconnait les spécificités tactiques du plan d’eau « Nous passions de 8 à 12 nœuds avant de revenir à 8 nœuds. Cela a demandé une énorme réactivité mais nous avons un bon tacticien donc nous avons réussi. »
« Gagner une fois est assez facile » poursuit le régatier « Nous devons rester concentrés sur notre objectif qui est de prendre plaisir à naviguer et si possible remporter l’épreuve. »

 

 

Tir de séparation

Cette première journée a donc été couronnée de succès pour le Yacht Club de Monaco et le Nautor’s Swan. Leonardo Ferragamo n’a pas tardé à reconnaître la satisfaction de tous ceux qui se sont investis dans le lancement du Monaco Swan One Design « Cela faisait longtemps que nous rêvions de le faire et je suis particulièrement heureux que cela se déroule dans le cadre du coup d’envoi du Nations Trophy Mediterranean League. »

Les courses se poursuivent demain 29 mars avec une première manche prévue à 11h00.