Même si les tendances commencent à se dessiner à l’issue des 102 matchs déjà courus, l’histoire reste encore à écrire pour la majorité des 64 compétiteurs engagés dans cette 9e édition de la Monaco Opti-mist Team Race.

 

A l’image d’un marathon, les coureurs doivent trouver les ressources nécessaires pour enchainer les rencontres et surtout les remporter afin de ne pas chuter au classement général provisoire. Un jeu totalement maitrisé par les Suédois du KSSS qui demeurent en tête et cela pour le troisième jour con-sécutif.

 

 

Talonnés de très près par les Monégasques, eux-mêmes suivis des Russes du St. Petersburg Sailing Academy, les Scandinaves ont tout intérêt à surveiller leur tableau arrière. Avec des écarts aussi infimes, le dernier jour de course promet des débats enflammés au cœur du port Hercule. Rendez-vous dès demain 9h00 pour les finales.

 

 

Même si les tendances commencent à se dessiner à l’issue des 102 matchs déjà courus, l’histoire reste encore à écrire pour la majorité des 64 compétiteurs engagés dans cette 9e édition de la Monaco Opti-mist Team Race.

 

A l’image d’un marathon, les coureurs doivent trouver les ressources nécessaires pour enchainer les rencontres et surtout les remporter afin de ne pas chuter au classement général provisoire. Un jeu totalement maitrisé par les Suédois du KSSS qui demeurent en tête et cela pour le troisième jour con-sécutif.

 

 

Talonnés de très près par les Monégasques, eux-mêmes suivis des Russes du St. Petersburg Sailing Academy, les Scandinaves ont tout intérêt à surveiller leur tableau arrière. Avec des écarts aussi infimes, le dernier jour de course promet des débats enflammés au cœur du port Hercule. Rendez-vous dès demain 9h00 pour les finales.