Le rideau est tombé sur la 9e édition de la Monaco Optimist Team Race organisée par le Yacht Club de Monaco avec le concours de FxPro, Eventica, Fon, l’équipementier Slam et Peace and Sport. Un évènement qui permet « de planter le décor d’une année qui sera définitivement placée sous le thème du sport et qui permet de mettre à l’honneur le talent des jeunes espoirs des clubs étrangers » a commenté Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Y.C.M.

 

64 coureurs répartis en 16 équipes de 16 nations ont assuré le spectacle en plein cœur du port Hercule au milieu des yachts, démontrant qu’ils n’avaient rien à envier à leurs ainés. Cette épreuve originale de match race, réservée à des coureurs de moins de 14 ans, valorise l’esprit d’équipe et accueille les clubs les plus compétitifs, avec la présence pour la première fois cette année, de Oman Sails, des jeunes Uruguayens du Yacht Club Punta del Este et des équipes nationales d’Autriche, des Pays-Bas, de Belgique et de Norvège.

 

 

Les courses se déroulent sous forme de match par équipe de quatre Optimist et permettent de mettre en valeur les qualités techniques, tactiques ainsi que l’esprit de solidarité. Avec près de 150 manches disputées par un léger medium, aucun répit n’a été autorisé dans la guerre des nerfs à laquelle se sont livrés les coureurs.

 

Les Turques créent la surprise

 

Il aura fallu attendre les dernières heures pour que les cartes soient redistribuées dans cette épreuve, dominée depuis trois jours par les Suédois du KSSS, également champions d’Europe en titre de Team Racing. Mais c’est une autre formation scandinave qui est venue les chasser de la plus haute marche du podium, remporté cette année par les Finlandais du Helsingfors Segelklubb HSK « on est très surpris de cette victoire » a réagi Ellen, l’une des régatières de l’équipe, « on ne s’y attendait pas du tout, surtout vu le niveau. En plus, pour deux d’entre nous, c’était la dernière régate d’Optimist, et c’était la meilleure façon de dire au revoir à ce support. »

 

Tout s’est joué sur la dernière journée avec la remontée spectaculaire des Turques de l’ARM Urla Sailing Club qui terminent finalement à la deuxième place. La déception se lisait en revanche sur le visage des jeunes suédois du KSSS qui ont dominé l’intégralité des phases qualificatives. Ils concèdent seulement deux défaites, les rétrogradant à la troisième place. Les Belges du Dinghy Optimist Class Belgium se classent au pied du podium à la quatrième place juste devant l’équipe monégasque composée de Luca Frederiksen, Mathieu Choquet, François Lamy et Leonardo Bonelli, tombés en demi-finales face à l’équipe de Turquie.

 

 

Au nom de la performance

 

En amont des rencontres, une Clinic Internationale a rassemblé les coureurs de Monaco, de Russie, de Croatie et d’Uruguay à l’occasion de deux jours d’entrainements intensifs. Chapeautés par Chris Atkins, spécialiste de renommée mondiale de Team Race de la World Sailing, les régatiers ont eu l’occasion de bénéficier des précieux conseils de professionnels afin de se préparer au mieux aux matchs à venir. « C’est formidable de voir que ces régatiers, qui ont beau être très jeunes, n’ont rien à envier aux marins plus âgés. Ils sont compétitifs, ils ne lâchent rien jusqu’à la fin et ils ne demandent qu’à apprendre. Lorsque l’on aime transmettre sa passion, c’est le meilleur public qui soit » a conclu le professionnel, ravi d’avoir de nouveau fait escale au Y.C.M.

 

Un sentiment partagé par Alfredo Ricci, PRO de l’épreuve « le niveau est là, la concentration aussi et les conditions permettent aux concurrents de rivaliser en termes de stratégie et de contrôle. Vivement la prochaine édition, qui sera par ailleurs le 10e anniversaire de ce rendez-vous. »

 

 

Ils ont fait le buzz

 

Pour la première fois depuis la création de l’évènement, un concours visant à récompenser l’engouement des jeunes coureurs pour les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) a été mis en place par le Y.C.M. avec le concours d’Erplast, concepteur et constructeur d’Optimist et de Catamaran. Félicitations à l’équipe de Belgique qui s’est largement distinguée sur cette initiative.

 

 

Au nom du sport

 

Profitant du plateau très international, le Yacht Club de Monaco a souhaité soutenir l’initiative de Peace And Sport. Ainsi lors de la remise des prix, les 64 régatiers ont brandi des petits cartons blancs baptisés « White Cards », symboles de paix et de pureté qui marquent l’opposition au carton rouge, très fréquemment utilisé dans le monde du sport et synonyme de faute grave. « Le sport, ce n’est pas seulement de la compétition » note Joel Bouzou, Président et Fondateur de Peace And Sport « c’est une question d’échanges. C’est pourquoi le sport a la capacité de rassembler les foules et cela, à travers le monde. En ce sens, le sport est un fantastique outil afin de promouvoir la paix. »

 

Le Yacht Club de Monaco poursuit sur sa lancée avec l’organisation du 19 au 21 janvier du quatrième acte des Monaco Sportsboat Winter Series qui mettra à l’honneur la série des J/70 avant la 34e édition de la Primo Cup -Trophée Credit Suisse du 9 au 11 février 2018.

 

 

Podium Monaco Optimist Team Race :

1er : Helsingfors Segelklubb HSK, (FIN)

2e :  ARM Urla Sailing Club, (TUR)

3e : KSSS – Royal Swedish Yacht Club, (SWE)

 

 

Photos, videos, résultats >>

 

Le rideau est tombé sur la 9e édition de la Monaco Optimist Team Race organisée par le Yacht Club de Monaco avec le concours de FxPro, Eventica, Fon, l’équipementier Slam et Peace and Sport. Un évènement qui permet « de planter le décor d’une année qui sera définitivement placée sous le thème du sport et qui permet de mettre à l’honneur le talent des jeunes espoirs des clubs étrangers » a commenté Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Y.C.M.

 

64 coureurs répartis en 16 équipes de 16 nations ont assuré le spectacle en plein cœur du port Hercule au milieu des yachts, démontrant qu’ils n’avaient rien à envier à leurs ainés. Cette épreuve originale de match race, réservée à des coureurs de moins de 14 ans, valorise l’esprit d’équipe et accueille les clubs les plus compétitifs, avec la présence pour la première fois cette année, de Oman Sails, des jeunes Uruguayens du Yacht Club Punta del Este et des équipes nationales d’Autriche, des Pays-Bas, de Belgique et de Norvège.

 

 

Les courses se déroulent sous forme de match par équipe de quatre Optimist et permettent de mettre en valeur les qualités techniques, tactiques ainsi que l’esprit de solidarité. Avec près de 150 manches disputées par un léger medium, aucun répit n’a été autorisé dans la guerre des nerfs à laquelle se sont livrés les coureurs.

 

Les Turques créent la surprise

 

Il aura fallu attendre les dernières heures pour que les cartes soient redistribuées dans cette épreuve, dominée depuis trois jours par les Suédois du KSSS, également champions d’Europe en titre de Team Racing. Mais c’est une autre formation scandinave qui est venue les chasser de la plus haute marche du podium, remporté cette année par les Finlandais du Helsingfors Segelklubb HSK « on est très surpris de cette victoire » a réagi Ellen, l’une des régatières de l’équipe, « on ne s’y attendait pas du tout, surtout vu le niveau. En plus, pour deux d’entre nous, c’était la dernière régate d’Optimist, et c’était la meilleure façon de dire au revoir à ce support. »

 

Tout s’est joué sur la dernière journée avec la remontée spectaculaire des Turques de l’ARM Urla Sailing Club qui terminent finalement à la deuxième place. La déception se lisait en revanche sur le visage des jeunes suédois du KSSS qui ont dominé l’intégralité des phases qualificatives. Ils concèdent seulement deux défaites, les rétrogradant à la troisième place. Les Belges du Dinghy Optimist Class Belgium se classent au pied du podium à la quatrième place juste devant l’équipe monégasque composée de Luca Frederiksen, Mathieu Choquet, François Lamy et Leonardo Bonelli, tombés en demi-finales face à l’équipe de Turquie.

 

 

Au nom de la performance

 

En amont des rencontres, une Clinic Internationale a rassemblé les coureurs de Monaco, de Russie, de Croatie et d’Uruguay à l’occasion de deux jours d’entrainements intensifs. Chapeautés par Chris Atkins, spécialiste de renommée mondiale de Team Race de la World Sailing, les régatiers ont eu l’occasion de bénéficier des précieux conseils de professionnels afin de se préparer au mieux aux matchs à venir. « C’est formidable de voir que ces régatiers, qui ont beau être très jeunes, n’ont rien à envier aux marins plus âgés. Ils sont compétitifs, ils ne lâchent rien jusqu’à la fin et ils ne demandent qu’à apprendre. Lorsque l’on aime transmettre sa passion, c’est le meilleur public qui soit » a conclu le professionnel, ravi d’avoir de nouveau fait escale au Y.C.M.

 

Un sentiment partagé par Alfredo Ricci, PRO de l’épreuve « le niveau est là, la concentration aussi et les conditions permettent aux concurrents de rivaliser en termes de stratégie et de contrôle. Vivement la prochaine édition, qui sera par ailleurs le 10e anniversaire de ce rendez-vous. »

 

 

Ils ont fait le buzz

 

Pour la première fois depuis la création de l’évènement, un concours visant à récompenser l’engouement des jeunes coureurs pour les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) a été mis en place par le Y.C.M. avec le concours d’Erplast, concepteur et constructeur d’Optimist et de Catamaran. Félicitations à l’équipe de Belgique qui s’est largement distinguée sur cette initiative.

 

 

Au nom du sport

 

Profitant du plateau très international, le Yacht Club de Monaco a souhaité soutenir l’initiative de Peace And Sport. Ainsi lors de la remise des prix, les 64 régatiers ont brandi des petits cartons blancs baptisés « White Cards », symboles de paix et de pureté qui marquent l’opposition au carton rouge, très fréquemment utilisé dans le monde du sport et synonyme de faute grave. « Le sport, ce n’est pas seulement de la compétition » note Joel Bouzou, Président et Fondateur de Peace And Sport « c’est une question d’échanges. C’est pourquoi le sport a la capacité de rassembler les foules et cela, à travers le monde. En ce sens, le sport est un fantastique outil afin de promouvoir la paix. »

 

Le Yacht Club de Monaco poursuit sur sa lancée avec l’organisation du 19 au 21 janvier du quatrième acte des Monaco Sportsboat Winter Series qui mettra à l’honneur la série des J/70 avant la 34e édition de la Primo Cup -Trophée Credit Suisse du 9 au 11 février 2018.

 

 

Podium Monaco Optimist Team Race :

1er : Helsingfors Segelklubb HSK, (FIN)

2e :  ARM Urla Sailing Club, (TUR)

3e : KSSS – Royal Swedish Yacht Club, (SWE)

 

 

Photos, videos, résultats >>