Expedition Antarctic Blanc : Sur les traces des navigateurs de l’extrême
24 janvier 2018
Le rendez-vous des étudiants
5 février 2018

Le Yacht Club de Monaco prend le large : avec le lancement de la première course offshore IMOCA autour de la Méditerranée occidentale

1er Monaco Globe Series
1-8 juin 2018

 

Base hivernale de la monotypie avec l’organisation durant tout l’hiver de Sportsboat Winter Series avec la participation d’une centaine d’équipages internationaux, le Yacht Club de Monaco, présidé par S.A.S. le Prince Albert II, poursuit son développement sportif.

 

Bénéficiant d’un Club House dessiné par Lord Foster et d’infrastructures adaptées à l’organisation de régates et à la réception des équipages et de leurs partenaires, le Yacht Club monégasque inscrira deux nouvelles épreuves à son calendrier.
• Monaco Swan One Design 27-31 mars 2018 – Clubswan 42, Swan 45 et Clubswan 50
• Monaco Globe Series – 1-8 juin 2018 – IMOCA 60
« Deux nouveaux rendez-vous, qui j’en suis certain, positionneront notre Club sur le devant de la scène sportive internationale. » a déclaré SAS le Prince Albert II lors du traditionnel cocktail d’hiver du Y.C.M.

 

 

Monaco Globe Series : un sprint inédit de 1.400 milles nautiques en Méditerranée

 

Début juin, une douzaine d’équipages fera escale pour la première fois en Principauté afin de s’aligner au départ de la Monaco Globe Series, une course offshore en double et sans escale, dont le tracé vient saluer les marques de parcours les plus emblématiques de la Méditerranée occidentale.
Cette course était une évidence pour Pierre Casiraghi, vice-président du Y.C.M. : « L’arrivée l’an dernier de Malizia II, le vaisseau amiral de course au large du Yacht Club de Monaco, s’inscrit dans le cadre de la politique sportive de notre Club, avec pour ambition de faire rêver nos jeunes régatiers et susciter de nouvelles vocations. Faisant suite à notre participation avec Boris Herrmann à la Rolex Fastnet Race 2017 puis à la Transat Jacques Vabre, nous avons souhaité accueillir pour la première fois à Monaco ces monocoques de 60 pieds. Notre volonté est de proposer un parcours qui dévoile la beauté et l’énorme potentiel de navigation qu’offre la Méditerranée ».
Au programme : 1.400 milles nautiques, soit 4 jours et 3 nuits de navigation. Après un départ de Monaco, la flotte longera la côte ouest de la Corse avant de s’engouffrer dans les Bouches de Bonifacio, direction les îles Eoliennes pour aller virer devant le Stromboli, puis Palerme en Sicile. La flotte mettra ensuite le cap sur les îles Baléares avant de rallier la Principauté.

 

 

 

 

Une épreuve qualificative pour le Vendée Globe

 

Cette épreuve monégasque donnera le coup d’envoi du nouveau championnat IMOCA 2018-2020, rebaptisé « Globe Series », comprenant un système de points et de coefficients sur quatre ans. Objectif pour les marins : engranger un maximum de points afin de se qualifier pour les plus grandes courses au large, avec en ligne de mire le Vendée Globe.
En choisissant de jeter l’ancre en Méditerranée, les concurrents vont savourer une première étape qui ne manque pas de sel.

 

 

 

Caractéristiques des IMOCA

 

Ces monocoques de 60 pieds (18,28 m) ont fait leur entrée dans le monde de la voile en 1986 à l’occasion du BOC Challenge et comptent parmi les bateaux les plus rapides du monde. Construits en matériaux composites, ils sont conçus pour être à la fois légers et solides afin de résister aux conditions météorologiques.
Alors que la classe a décidé de brider la jauge pour des raisons de sécurité, les Imoca ont évolué au fil des ans répondant aux plus belles innovations des architectes. Les quilles fixes sont devenues basculantes, les carènes sont désormais plus puissantes (avec plus de volume à l’avant), et surtout, les foils ont fait leur apparition. Ces « moustaches » soulagent la carène et limitent la trainée hydrodynamique ce qui permet au bateau d’aller plus vite à certaines allures.

Le bateau monégasque Malizia II, nouveau venu dans flotte du Y.C.M., ancien Gitana 16 ayant appartenu à Sébastien Josse, incarne cette nouvelle génération de bateau, considéré par ailleurs comme l’un des meilleurs monocoques au départ du dernier Vendée Globe. Equipé d’une quille et d’un mât monotype, sa coque est dotée d’une étrave très volumineuse ce qui augmente les performances du navire sans oublier les foils en lieu et place des dérives droites des anciens IMOCA.

 

 

Caractéristiques communes IMOCA
Taille : 18,28 m (60 pieds)
Tirant d’eau : 4,50 m
Mât : 29 m max.
Programme prévisionnel :
Vendredi 1er juin 2018
Journée d’exhibition dédiée aux teams et leurs sponsors
• Runs et parcours en baie de Monaco
• Cérémonie d’ouverture des Globe Series
• Dîner de Gala

 

Samedi 2 juin 2018
Journée d’exhibition

• Runs et parcours en baie de Monaco

 

Dimanche 3 juin 2018
• Départ de la course de 1400 milles nautiques

 

Vendredi 8 juin 2018
• Cérémonie de remise des prix

 

1er Monaco Globe Series
1-8 juin 2018

 

Base hivernale de la monotypie avec l’organisation durant tout l’hiver de Sportsboat Winter Series avec la participation d’une centaine d’équipages internationaux, le Yacht Club de Monaco, présidé par S.A.S. le Prince Albert II, poursuit son développement sportif.

 

Bénéficiant d’un Club House dessiné par Lord Foster et d’infrastructures adaptées à l’organisation de régates et à la réception des équipages et de leurs partenaires, le Yacht Club monégasque inscrira deux nouvelles épreuves à son calendrier.
• Monaco Swan One Design 27-31 mars 2018 – Clubswan 42, Swan 45 et Clubswan 50
• Monaco Globe Series – 1-8 juin 2018 – IMOCA 60
« Deux nouveaux rendez-vous, qui j’en suis certain, positionneront notre Club sur le devant de la scène sportive internationale. » a déclaré SAS le Prince Albert II lors du traditionnel cocktail d’hiver du Y.C.M.

 

 

Monaco Globe Series : un sprint inédit de 1.400 milles nautiques en Méditerranée

 

Début juin, une douzaine d’équipages fera escale pour la première fois en Principauté afin de s’aligner au départ de la Monaco Globe Series, une course offshore en double et sans escale, dont le tracé vient saluer les marques de parcours les plus emblématiques de la Méditerranée occidentale.
Cette course était une évidence pour Pierre Casiraghi, vice-président du Y.C.M. : « L’arrivée l’an dernier de Malizia II, le vaisseau amiral de course au large du Yacht Club de Monaco, s’inscrit dans le cadre de la politique sportive de notre Club, avec pour ambition de faire rêver nos jeunes régatiers et susciter de nouvelles vocations. Faisant suite à notre participation avec Boris Herrmann à la Rolex Fastnet Race 2017 puis à la Transat Jacques Vabre, nous avons souhaité accueillir pour la première fois à Monaco ces monocoques de 60 pieds. Notre volonté est de proposer un parcours qui dévoile la beauté et l’énorme potentiel de navigation qu’offre la Méditerranée ».
Au programme : 1.400 milles nautiques, soit 4 jours et 3 nuits de navigation. Après un départ de Monaco, la flotte longera la côte ouest de la Corse avant de s’engouffrer dans les Bouches de Bonifacio, direction les îles Eoliennes pour aller virer devant le Stromboli, puis Palerme en Sicile. La flotte mettra ensuite le cap sur les îles Baléares avant de rallier la Principauté.

 

 

 

 

Une épreuve qualificative pour le Vendée Globe

 

Cette épreuve monégasque donnera le coup d’envoi du nouveau championnat IMOCA 2018-2020, rebaptisé « Globe Series », comprenant un système de points et de coefficients sur quatre ans. Objectif pour les marins : engranger un maximum de points afin de se qualifier pour les plus grandes courses au large, avec en ligne de mire le Vendée Globe.
En choisissant de jeter l’ancre en Méditerranée, les concurrents vont savourer une première étape qui ne manque pas de sel.

 

 

 

Caractéristiques des IMOCA

 

Ces monocoques de 60 pieds (18,28 m) ont fait leur entrée dans le monde de la voile en 1986 à l’occasion du BOC Challenge et comptent parmi les bateaux les plus rapides du monde. Construits en matériaux composites, ils sont conçus pour être à la fois légers et solides afin de résister aux conditions météorologiques.
Alors que la classe a décidé de brider la jauge pour des raisons de sécurité, les Imoca ont évolué au fil des ans répondant aux plus belles innovations des architectes. Les quilles fixes sont devenues basculantes, les carènes sont désormais plus puissantes (avec plus de volume à l’avant), et surtout, les foils ont fait leur apparition. Ces « moustaches » soulagent la carène et limitent la trainée hydrodynamique ce qui permet au bateau d’aller plus vite à certaines allures.

Le bateau monégasque Malizia II, nouveau venu dans flotte du Y.C.M., ancien Gitana 16 ayant appartenu à Sébastien Josse, incarne cette nouvelle génération de bateau, considéré par ailleurs comme l’un des meilleurs monocoques au départ du dernier Vendée Globe. Equipé d’une quille et d’un mât monotype, sa coque est dotée d’une étrave très volumineuse ce qui augmente les performances du navire sans oublier les foils en lieu et place des dérives droites des anciens IMOCA.

 

 

Caractéristiques communes IMOCA
Taille : 18,28 m (60 pieds)
Tirant d’eau : 4,50 m
Mât : 29 m max.
Programme prévisionnel :
Vendredi 1er juin 2018
Journée d’exhibition dédiée aux teams et leurs sponsors
• Runs et parcours en baie de Monaco
• Cérémonie d’ouverture des Globe Series
• Dîner de Gala

 

Samedi 2 juin 2018
Journée d’exhibition

• Runs et parcours en baie de Monaco

 

Dimanche 3 juin 2018
• Départ de la course de 1400 milles nautiques

 

Vendredi 8 juin 2018
• Cérémonie de remise des prix