Martin Solveig célèbre le Nouvel An Russe au Yacht Club de Monaco
11 janvier 2020
7e Monaco Sportsboat Winter Series
16 janvier 2020

Victoire américaine devant la Suède, Monaco décroche la 3e place

Monaco Optimist Team Race 2020

 

Organisée par le Yacht Club de Monaco avec le concours de FxPro, Eventica, Fon, l’équipementier Slam et le chantier Erplast, la Monaco Optimist Team Race a de nouveau été synonyme de succès pour sa 11e édition. Cet évènement incontournable de team-racing est une occasion unique pour des jeunes venus des quatre coins du monde de s’affronter à armes égales sur un plan d’eau qui se prête parfaitement aux grandes épreuves de renom. « C’est toujours un honneur et un réel plaisir d’accueillir cette régate » pour Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Y.C.M « nous sommes très heureux de travailler sur ce format dont la notion d’esprit d’équipe est bien plus poussée que sur d’autres évènements ».

 

 

Pas de temps mort

De bout en bout, cette édition aura tenu ses promesses, en termes de participation tout d’abord avec 20 équipes en lice et 19 nations représentées par 80 coureurs : une première depuis la création de l’épreuve. Les conditions exceptionnelles, oscillant de 6 à 15 nœuds avec une mer plate, ont elles aussi joué un rôle indéniable à la réussite de l’évènement permettant d’enchaîner les rencontres sans aucune fausse note. 207 matchs ont ainsi été réalisés en quatre jours de régate.

 

Progressivement dans le bain

En amont des courses débutées jeudi, certaines équipes à l’image de l’Allemagne, l’Ukraine, la Chine, les Pays-Bas, la France et Monaco ont participé à une Clinic internationale menée par l’inégalable Chris Atkins, pointure dans le monde du team-racing et l’un des 14 arbitres internationaux présents sur cette épreuve. Un tour de chauffe de qualité pour les concurrents qui ont ainsi travaillé pendant trois jours les procédures de départ, les règles de course, la communication mais aussi la cohésion au sein d’une équipe… Parfait pour se mettre en jambes.

 

 

 

Le couteau entre les dents

Troisième l’année précédente et à égalité de points avec les Suédois du KSSS, l’équipe nationale américaine s’est alignée au départ avec la ferme intention de ne pas partager le podium. En tête pendant l’intégralité du round robin, la formation s’est inclinée à seulement deux reprises sur les 19 matchs qu’elle a réalisés. Deux défaites qui ont été concédées contre les Italiens du Yacht Club Italiano puis contre les Ukrainiens de l’Odessa Black Sea Yacht Club. L’équipe monégasque, composée de Noah Garcia, Leonardo Bonelli, de Mathis Duplomb et Matteo Asscher, a quant à elle joué au jeu des chaises musicales pendant la phase de qualification. Occupant un temps la 4e place derrière les Finlandais du Helsingfors Segelklubb à l’issue de la première journée, Monaco a de nouveau bousculé le trio de tête remontant sur la troisième marche du podium provisoire vendredi soir avant de se faire doubler par les Ukrainiens l’avant-dernier jour.

 

Un suspense haletant

Il n’aura fallu que quelques heures ce dimanche pour que le suspense touche à sa fin avec une victoire finale des Etats-Unis. Leaders au classement général depuis le coup d’envoi des hostilités, la formation venant d’outre-Atlantique a largement mérité cette première place malgré une concurrence intraitable en témoigne la niaque des Suédois, constamment sur leurs talons. Monaco arrache finalement la troisième place aux Ukrainiens qui laissent ainsi s’échapper le podium qui leur était pourtant accessible.

 


 

Tourné vers l’international

Toujours enclin à renforcer ses relations vers l’international, le Yacht Club de Monaco joue un rôle incontournable dans le rayonnement de la Principauté. C’est dans cette démarche qu’est mis en place cette année un échange entre Monaco et la Chine permettant aux trois premiers du classement de la Monaco Optimist Team Race de s’envoler à la fin du mois d’août 2020 pour Sanya, direction le Visun Royal Yacht Club, par ailleurs membre de la Belle Classe Destinations, le label de reconnaissance du Yacht Club de Monaco pour les Marinas et Yacht Clubs dans le monde.

 

Ce déplacement leur permettra de participer, en tant qu’invités, à la Monaco Optimist Team Race China Regional Qualification Trail. Organisée à l’issue de quatre compétitions pré-sélectives, cette régate nationale permet aux concurrents chinois de décrocher leur place pour la prochaine MOTR. Cette année, Lu Saiya, Chen Nan (Ironrock Sailing Club – Xiamen), Chen Qiyun (Fuzhou DH Yo Sailing Club – Fuzhou) et Luo Tianxuan (Visun Royal Yacht Club – Hainan) s’étaient inscrits comme les meilleurs des épreuves dans leur pays et ont ainsi pu venir à Monaco.

 

Le sport en paix

La MOTR est avant tout un moment de partage pour les concurrents en témoigne la cérémonie d’ouverture durant laquelle ils ont brandi une « White Card » petit carton blanc, signe d’un engagement pour la paix dans le monde. Créée par Peace and Sport, présidée et fondée par Joël Bouzou, cette initiative permet de rappeler l’importance des valeurs qui entourent le sport.

 

 

Pas de répit pour le Y.C.M.

Le Yacht Club de Monaco poursuit cette nouvelle année sur les chapeaux de roues enchaînant les événements sociaux et sportifs. Alors que la MOTR battait son plein sur les quais et dans la baie monégasque, le pont supérieur du Club House a réuni vendredi soir pas moins de 500 invités aux côtés d’artistes internationaux, dont Martin Solveig, à l’occasion du Nouvel An russe. Une semaine chargée qui en annonce une autre avec l’organisation le week-end prochain (16-19 janvier) du 3e acte des Monaco Sportsboat Winter Series, rendez-vous incontournable des régatiers de J/70 et de Melges 20 avant de mettre le cap sur la 36e édition de la Primo Cup – Trophée Credit Suisse du 6 au 9 février prochain. 

 

 

Podium Monaco Optimist Team Race 2020 :
1e:  USA Optimist National Team (USA)
2e : KSSS – Royal Swedish Yacht Club (SUE)
3e : Yacht Club de Monaco (MON)

 

Monaco Optimist Team Race 2020

 

Organisée par le Yacht Club de Monaco avec le concours de FxPro, Eventica, Fon, l’équipementier Slam et le chantier Erplast, la Monaco Optimist Team Race a de nouveau été synonyme de succès pour sa 11e édition. Cet évènement incontournable de team-racing est une occasion unique pour des jeunes venus des quatre coins du monde de s’affronter à armes égales sur un plan d’eau qui se prête parfaitement aux grandes épreuves de renom. « C’est toujours un honneur et un réel plaisir d’accueillir cette régate » pour Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Y.C.M « nous sommes très heureux de travailler sur ce format dont la notion d’esprit d’équipe est bien plus poussée que sur d’autres évènements ».

 

 

Pas de temps mort

De bout en bout, cette édition aura tenu ses promesses, en termes de participation tout d’abord avec 20 équipes en lice et 19 nations représentées par 80 coureurs : une première depuis la création de l’épreuve. Les conditions exceptionnelles, oscillant de 6 à 15 nœuds avec une mer plate, ont elles aussi joué un rôle indéniable à la réussite de l’évènement permettant d’enchaîner les rencontres sans aucune fausse note. 207 matchs ont ainsi été réalisés en quatre jours de régate.

 

Progressivement dans le bain

En amont des courses débutées jeudi, certaines équipes à l’image de l’Allemagne, l’Ukraine, la Chine, les Pays-Bas, la France et Monaco ont participé à une Clinic internationale menée par l’inégalable Chris Atkins, pointure dans le monde du team-racing et l’un des 14 arbitres internationaux présents sur cette épreuve. Un tour de chauffe de qualité pour les concurrents qui ont ainsi travaillé pendant trois jours les procédures de départ, les règles de course, la communication mais aussi la cohésion au sein d’une équipe… Parfait pour se mettre en jambes.

 

 

 

Le couteau entre les dents

Troisième l’année précédente et à égalité de points avec les Suédois du KSSS, l’équipe nationale américaine s’est alignée au départ avec la ferme intention de ne pas partager le podium. En tête pendant l’intégralité du round robin, la formation s’est inclinée à seulement deux reprises sur les 19 matchs qu’elle a réalisés. Deux défaites qui ont été concédées contre les Italiens du Yacht Club Italiano puis contre les Ukrainiens de l’Odessa Black Sea Yacht Club. L’équipe monégasque, composée de Noah Garcia, Leonardo Bonelli, de Mathis Duplomb et Matteo Asscher, a quant à elle joué au jeu des chaises musicales pendant la phase de qualification. Occupant un temps la 4e place derrière les Finlandais du Helsingfors Segelklubb à l’issue de la première journée, Monaco a de nouveau bousculé le trio de tête remontant sur la troisième marche du podium provisoire vendredi soir avant de se faire doubler par les Ukrainiens l’avant-dernier jour.

 

Un suspense haletant

Il n’aura fallu que quelques heures ce dimanche pour que le suspense touche à sa fin avec une victoire finale des Etats-Unis. Leaders au classement général depuis le coup d’envoi des hostilités, la formation venant d’outre-Atlantique a largement mérité cette première place malgré une concurrence intraitable en témoigne la niaque des Suédois, constamment sur leurs talons. Monaco arrache finalement la troisième place aux Ukrainiens qui laissent ainsi s’échapper le podium qui leur était pourtant accessible.

 


 

Tourné vers l’international

Toujours enclin à renforcer ses relations vers l’international, le Yacht Club de Monaco joue un rôle incontournable dans le rayonnement de la Principauté. C’est dans cette démarche qu’est mis en place cette année un échange entre Monaco et la Chine permettant aux trois premiers du classement de la Monaco Optimist Team Race de s’envoler à la fin du mois d’août 2020 pour Sanya, direction le Visun Royal Yacht Club, par ailleurs membre de la Belle Classe Destinations, le label de reconnaissance du Yacht Club de Monaco pour les Marinas et Yacht Clubs dans le monde.

 

Ce déplacement leur permettra de participer, en tant qu’invités, à la Monaco Optimist Team Race China Regional Qualification Trail. Organisée à l’issue de quatre compétitions pré-sélectives, cette régate nationale permet aux concurrents chinois de décrocher leur place pour la prochaine MOTR. Cette année, Lu Saiya, Chen Nan (Ironrock Sailing Club – Xiamen), Chen Qiyun (Fuzhou DH Yo Sailing Club – Fuzhou) et Luo Tianxuan (Visun Royal Yacht Club – Hainan) s’étaient inscrits comme les meilleurs des épreuves dans leur pays et ont ainsi pu venir à Monaco.

 

Le sport en paix

La MOTR est avant tout un moment de partage pour les concurrents en témoigne la cérémonie d’ouverture durant laquelle ils ont brandi une « White Card » petit carton blanc, signe d’un engagement pour la paix dans le monde. Créée par Peace and Sport, présidée et fondée par Joël Bouzou, cette initiative permet de rappeler l’importance des valeurs qui entourent le sport.

 

 

Pas de répit pour le Y.C.M.

Le Yacht Club de Monaco poursuit cette nouvelle année sur les chapeaux de roues enchaînant les événements sociaux et sportifs. Alors que la MOTR battait son plein sur les quais et dans la baie monégasque, le pont supérieur du Club House a réuni vendredi soir pas moins de 500 invités aux côtés d’artistes internationaux, dont Martin Solveig, à l’occasion du Nouvel An russe. Une semaine chargée qui en annonce une autre avec l’organisation le week-end prochain (16-19 janvier) du 3e acte des Monaco Sportsboat Winter Series, rendez-vous incontournable des régatiers de J/70 et de Melges 20 avant de mettre le cap sur la 36e édition de la Primo Cup – Trophée Credit Suisse du 6 au 9 février prochain. 

 

 

Podium Monaco Optimist Team Race 2020 :
1e:  USA Optimist National Team (USA)
2e : KSSS – Royal Swedish Yacht Club (SUE)
3e : Yacht Club de Monaco (MON)